Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/04/2017

Drôme provençale

En remontant d’Aix-en-Provence vers le pays de Nyons, une surprise : de la neige sur le mont Ventoux ! Vous l’apercevez au loin, derrière ce vieil arbre magnifique ? Des matins tout bleus nous attendaient en Drôme provençale, invitant à la balade. La première vers Le Poët-Sigillat, un village de plus en plus rendu à sa beauté par les amoureux des vieilles pierres (photo prise en chemin ce jour-là).

drôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culture

Sur la route du col de Peyruergue – nous avions emporté un pique-nique pour une belle promenade du haut de Montguers vers La Pigière –, une rencontre magique : des moutons que bergers et chiens guidaient vers un plateau. Formidable travail des chiens pour tenir le troupeau groupé et lui barrer la route pour le faire grimper sur le talus !

drôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culture

drôme,balades,paysages,nature,culture

A Vaison-la-Romaine puis à Seguret, une autre belle journée printanière : on admire la cité ancienne, le dialogue des pierres et des feuillages, un patrimoine admirablement conservé et mis en valeur. Lilas en fleurs, glycines, valérianes, iris, gueules-de-loup, platanes remarquables… Quel bonheur de découvrir et contempler !

drôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culture

Près de Venterol, où nous cheminons entre les vignes, ceps et lavandes s’alignent en pente douce. Près de Saint-Sauveur-Gouvernet, en une semaine, nous avons vu le jaune davril monter à l’assaut d’une vallée que nous sommes heureux d’avoir retrouvée. Nous reviendrons marcher dans ces paysages de la Drôme provençale, si belle à toutes les saisons.

drôme,balades,paysages,nature,culturedrôme,balades,paysages,nature,culture

***

Joyeuses Pâques à toutes & à tous !

Amicalement.

Tania

01/10/2016

Fille

Mastrovito Grignan.jpgSur un mur du château de Grignan, une œuvre d’Andrea Mastrovito a pris place en 2015 : The unnamed feeling (L’indicible sentiment).

Sculptée dans le plâtre, la fille de la marquise de Sévigné, Françoise Marguerite de Grignan, y tient comme des ballons les quatre phases de la lune, « symboles de la mère et du temps qui passe ».

Pauline Adhémar de Monteil de Grignan, sa fille, marquise de Simiane (Valréas),  a joué un rôle important dans la publication des lettres de sa grand-mère (d’où la plume rouge de Grignan, emblème du festival de la correspondance).

29/09/2016

Lumières drômoises

« Tous les mois de l’année sont des essais sommaires
d’où le parfait septembre tire sa composition » 

cette phrase de Virginia Woolf (Journal) pour partager avec vous
un peu de ces lumières drômoises qui m’ont enchantée.

Drôme 2016 (1).JPG

Drôme 2016 (2).JPG

Drôme 2016 (3).JPG

 Ici ou là, un indice.

Drôme 2016 (4).JPG

Drôme 2016 (5).JPG

Drôme 2016 (6).JPG

Au Temple de Venterol, pour les journées du patrimoine,
des photos de Chris Hoffmann (parrainage d’enfants cambodgiens)
– reflets dans un détail photographié sur place, beauté et secrets des visages.

Drôme 2016 (7).JPG

Drôme 2016 (8).JPG

Photos sans légendes, pour le plaisir du regard.

Drôme 2016 (10).JPG

Drôme 2016 (11).JPG

Ouvrir grand les yeux, les fenêtres.

Drôme 2016 (15).JPG

Drôme 2016 (13).JPG

Drôme 2016 (12).JPG

 

 

 

12/10/2015

Bleu Drôme

P1220718.JPG

Le gris bleu des pierres    

     Le ciel de Venterol

P1220844.JPG

P1220723.JPG

Une fleur de rocaille    

     Autour du Mont Courbiou

P1220930.JPG

P1220955.JPG

Au bord des chemins

Valréas vue de la tour Ripert

P1230033.JPG

P1230108.JPG

Une inconnue à identifier

Sur la route de Visan

P1230055.JPG

P1230120.JPG

Une vieille vigne porteuse

Un air de Toscane en Drôme

P1230139.JPG

P1230145.JPG

Le murmure des peupliers blancs

Comme au pinceau

P1230162.JPG

P1230169.JPG

La vigne vierge de l'amitié

Une promenade à Saint-Auban-sur-Ouvèze

P1230174.JPG

Drôme provençale & Enclave des papes / Septembre 2015

 

03/06/2013

Lumineuse et sombre

La Drôme provençale en mai ? D’abord le plaisir de retrouver une petite maison de charme que des mains amies embellissent d’année en année. Le temps un peu frais pour la saison mais propice aux balades – sans pluie. 

Drôme mai 2013 (1).JPG

Rendez-vous lumineux : le jaune des genêts et des cytises, l’écume rougeoyante des jeunes feuilles sur les abricotiers, et partout des valérianes en fleurs, des iris, des roses. Inattendus, de fascinants orchis pourpres au détour des chemins.

drôme

Villages perchés, vieilles ruelles, plantes en pots. Apéros en terrasse, restos,  thés, glaces. Brocante, ateliers d’artisans, grand marché hebdomadaire.

Drôme

Et surtout le bonheur de marcher ensemble : s’imprégner du paysage, s’arrêter pour prendre une photo, boire un peu d’eau, identifier une plante, un arbre, s’éloigner, s’attendre, raconter, pique-niquer sur une crête à l’abri du vent.

Drôme,

Au village, rassurer de la voix des chats craintifs, flatter de la main les familiers qui ont l’air de n’attendre que vous – une boule de chaton roux ne se laissera pourtant pas approcher. Couper le vieux pain et les croûtes de fromage pour les oiseaux. Porter des feuilles de salade aux poules. Retrouver ses vingt ans dans un fou-rire inextinguible au hasard d’une question de Trivial Pursuit. Faire la vaisselle. Faire la sieste.

drôme,amitié,mai,balade,couleurs

Puis le voile noir de l’angoisse : l’un d’entre nous fait une très mauvaise chute. Tout change avec une brutalité sans nom. La vie est soudain si fragile, le jour si sombre.

drôme

Maintenant que le corps et l’esprit, doucement, se réparent, cette semaine en Drôme retrouve peu à peu ses couleurs et sa saveur : le goût de l’amitié.