Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/05/2015

L'âme humaine

Mucem (1).jpgL’homme en tant qu’individu

Fait d’os et de chair,

De moelle et de nerfs,

De peau recouverte de poils et de cheveux,

Se nourrit d’aliments et de boissons ;

Mais son « âme », son esprit vit de trois choses :

Voir ce qu’il a envie de voir,

Dire ce qu’il a envie de dire

Et faire ce qu’il a envie de faire ;

Si une seule de ces choses venait à manquer à l’âme humaine,

Elle en souffrirait

Et s’étiolerait sûrement.

 

Extrait de la charte de la confrérie des chasseurs mandingues, Empire du Mali, XIIIe siècle.

Texte publié par Youssouf Tata Cissé dans « Soundjata, la Gloire du Mali », Karthala-ARSAN, 1991 (cité au MuCEM, Galerie de la Méditerranée).

28/04/2015

Au jardin d'amour

La belle est au jardin d'amour,

Voilà un mois ou six semaines,

Son père la cherche partout

Et son amant est bien en peine.

 

Faut demander à ce berger

S'il l'a vue dans la plaine.

— Berger, berger, n'as-tu point vu

Passer ici la beauté même ?

 

Comment est-elle donc vêtue ?

Est-ce de soie ou bien de laine ?

— Elle est vêtue de satin blanc

Dont la doublure est de futaine. 

dupont,pierre,au jardin d'amour,poésie,littérature française,poème,culture

 — Elle est là-bas dans ce vallon,

Assise au bord d'une fontaine ;

Entre ses mains tient un oiseau,

La belle lui conte ses peines.

 

— Petit oiseau, tu es heureux

D'être entre les mains de ma belle !

Et moi qui suis son amoureux,

Je ne puis m'approcher d'elle.

 

Faut-il être auprès du ruisseau,

Sans pouvoir boire à la fontaine ?

— Buvez, mon cher amant, buvez,

Car cette eau-là est souveraine.

 

— Faut-il être auprès du rosier,

Sans en cueillir la rose ?

— Cueillez, mon cher amant, cueillez,

Car c'est pour vous qu'elle est éclose.

 

Pierre Dupont (1821-1870)

25/04/2015

Le matin s'allonge

En tous sens et à tout vent* / 8       

 

poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,culture

 

Le matin s’allonge très loin

Ce matin

Comment lui donner l’allure

D’une journée

Je souffle un petit paysage

Au milieu de mon verre

Je me regarde de travers

Une main végétale

Me tire vers l’arrière

Où dormir être deux

Je vais aller chercher

Suspendue plus au sud

La belle âme d’hier

Ce matin l’eau est une toile grise

Sur le mensonge des passants

Mais je passe aussi et je mens

 

Véronique Wautier, Douce la densité du bleu

 

 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers ! 300 coups de cœur poétiques, Espace Nord, 2014.

 

Pierre Abattucci, Bords de rivière

23/04/2015

Mes doigts par morse

En tous sens et à tout vent* / 7       

Mes doigts, par morse, te parlaient

 

En ce pays de nulle part où nous allions

À la recherche de l’amour,

Mes doigts, par morse, te parlaient,

Essayant de doucir ton corps déjà si doux

Contre mon corps, à l’ancre.

foulon,roger,mes doigts,par morse,poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,cultureEt nous glissions, malgré notre âge

En ce pays de nulle part qu’on nomme amour.

C’était le port, c’était mon corps toujours plus proche

Mêlé par l’ordre invisible du morse

Que mes doigts inventaient sur épaules, sur jambes

Et sur la dune douce des genoux.

Déjà, ta houle heureuse respirait,

Sœur de la mienne,

Dans un mouvement tendre et régulier

Qui rapprochait nos jeux, nos vœux, nos feux

Comme deux barques en dérive

Par le tropisme des courants, l’une vers l’autre

Ramenées.

Le ciel de notre chambre était rempli de signes

Nés du morse appeleur

Qui, par bec, sur ta peau, faisait naître des cygnes.

 

Et nous suivions sur nos deux corps enfin mêlés

Le doux volettement de ces oiseaux nocturnes.

 

Roger Foulon, Route du poème

 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers ! 300 coups de cœur poétiques, Espace Nord, 2014.

 

Braque, illustration de Lettera amorosa (René Char)

21/04/2015

Mains

En tous sens et à tout vent* / 6       

 

kegels,anne-marie,mains,poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,cultureTouchez longtemps ce qui se touche

l’écorce, l’eau, l’herbe, la bouche,

avec l’ardeur au creux des doigts

touchez le chaud, touchez le froid,

pour en faire votre aventure

touchez la mer et la voilure,

le mont, la plaine au cri de blé.

Un soir touchez vos doigts usés

comme un drap où les corps roulèrent.

Touchez enfin, noces dernières

aux feux assourdis du couchant

vos souvenirs mêlés au vent.

 

Anne-Marie Kegels, Poèmes choisis

 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers ! 300 coups de cœur poétiques, Espace Nord, 2014.

20/04/2015

Ce poids tendre

 En tous sens et à tout vent* / 5       

curvers,alexis,ce poids tendre,poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,culture

 

Ce poids tendre sur mon épaule,
Cet oiseau blotti dans mes doigts, 
Ce toucher de branche de saule 
Qui résiste et plie à la fois,
Ce tiède museau dans la neige,
Ce fardeau qui m’est un pardon,
Le baiser qui se prend au piège,
Ce confiant petit faucon,
Cette volontaire hirondelle,
C’est ta main, distraite et fidèle. 

Alexis Curvers, Cahiers de poésie 1922-1949 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers ! 300 coups de cœur poétiques, Espace Nord, 2014.

 

18/04/2015

Entre

En tous sens et à tout vent* / 4       

Entre visible 

et invisible,

 

poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,cultureune seule syllabe à franchir,

 

nul espace à désherber,

 

pas de distance à distancer

 

 

Suffit l’autre regard,

 

toute prescience allumée,

 

exigence exaucée

 

 

Marie-José Viseur, La vie me fouille jusqu’au cri

 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers !
300 coups de cœur poétiques
, Espace Nord, 2014.

Jean Beauduin (1851 - 1916), Au crépuscule           

16/04/2015

Poètes

En tous sens et à tout vent* / 3       

poètes  

prenez soin de vos ongles 

faites-en des couteaux pointus

 

des fourches des herses

 

afin de pouvoir dire non

 

à beaucoup de choses

 

décourager l’envahisseur 

 

seuphor,michel,poètes,poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,cultureil faut être armé

 

pour protéger votre sommeil de chat 

 

prenez garde à vos dents

 

ôtez cette jolie façade de carton peint

 

et mettez à la place

 

des dents de fer

 

afin de mordre dans la vie

 

afin de mordre dans la lettre

 

dans le plus profond de la lettre

 

votre morsure est votre entrée

 

dans l’ordre de la création

 

la faim

  

Michel Seuphor, Gosp et cosnops

 

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers !
300 coups de cœur poétiques
, Espace Nord, 2014.

 

14/04/2015

Le kaki et le kiwi

 En tous sens et à tout vent* / 2       

 

poème,poésie,littérature française de belgique,anthologie,piqués des vers!,cultureLe kaki dit au kiwi,
D’un petit ton réjoui,
D’un petit ton délicat :
« Nous portons des noms en "k”.
Soyez l’ami du kaki. »
Et d’un petit air exquis,
D’un petit air ébloui,
Conquis, le kiwi dit oui.

 

Lucienne Desnoues, Le compotier

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers !
300 coups de cœur poétiques
, Espace Nord, 2014.

 

 

 

 

13/04/2015

Joie

En tous sens et à tout vent* / 1       

 

Joie de je ne sais quoi,

Joie du vent, joie de la feuille,

Joie flamme d’écureuil,

Joie de myrtille au bois.

 

carême,maurice,joie,poème,poésie,littérature française de belgique,cultureJoie d’être un peu de givre

Sur la branche au printemps,

Joie de ne jamais suivre

Que les chemins montants.

 

Joie d’être tout à coup,

Sans même le savoir,

Cet appel de coucou,

Ce reflet de miroir.

 

Ne pouvoir que crier,

Crier, crier encor

Des mots comme un pont d’or

Sur une eau débordée.

 

Embrasser un bouleau

Pour tenir contre moi

Quelque chose de beau,

Quelque chose de droit.

 

Sans pouvoir apaiser

Ni la nuit ni le jour,

Cette envie de parler

Au ciel de mon amour,

 

Ce plaisir de bercer

Le monde dans mes bras,

D’entrer dans une ronde

Avec n’importe quoi

 

Et d’être devenu

Joie de vent, joie de feuille,

D’être myrtille au bois

Et flamme d’écureuil

 

Et sans jamais savoir

Ni pourquoi ni comment

Je traverse en miroir

Tous les palais du temps.

 

Maurice Carême, Brabant

*Colette Nys-Mazure, Christian Libens, Piqués des vers !
300 coups de cœur poétiques
, Espace Nord, 2014.