Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/04/2016

Une journée à Aix

Une journée suffit parfois à vous en persuader : il fait si bon flâner dans une ville où vous entrez pour la première fois que vous y séjourneriez volontiers bien plus longtemps. Aix-en-Provence, la ville de Cézanne présentée il y a peu dans Des racines & des ailes, entre sans conteste dans cette catégorie.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Fontaine de la Rotonde (place Général de Gaulle)

Dès que j’ai aperçu sur la Rotonde les jets d’eau d’une fontaine monumentale surmontée des statues de la Justice, de l'Agriculture et des Beaux-Arts, à l’extrémité du Cours Mirabeau, je me suis sentie sous le charme : l’espace, la lumière, les platanes, une atmosphère pleine de ce qu’on nomme « urbanité » – et cela se confirmera tout au long de la journée. Sur le côté, un pavillon contemporain tout en vitres sert d’aquarium fascinant pour les nombreux amateurs ou curieux des dernières nouveautés de la célèbre marque informatique à la pomme.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Entrée du Cours Mirabeau, Aix-en-Provence

Un marché textile occupait le Cours Mirabeau ce jeudi matin d’avril et nous avons dû contourner ses étals pour découvrir les façades des beaux hôtels particuliers qui en font la réputation. Des atlantes supportent le balcon du tribunal de commerce. Certaines de ces demeures imposantes, construites pour des « gens de robe » ou « robins » du XVIIe siècle, arborent des noms de banques ou d’assurances, on imagine bien que les maintenir en parfait état exige, à présent comme alors, de gros moyens.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Tribunal de commerce

Beaucoup de monde sur le Cours Mirabeau, on y fait son marché, on flâne, on s’installe aux terrasses. Certains se font prendre en photo près des nombreuses fontaines qui le jalonnent, dont les formes sont parfois cachées sous la verdure. Pour un premier déjeuner dans la capitale de la Provence, nous choisissons « Les deux garçons » : Cézanne, le peintre d’Aix « y passait les trois heures d’avant dîner avec son camarade du lycée Mignet, Emile Zola ».

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Les deux garçons, brasserie aixoise

Un groupe d’Asiatiques occupe déjà une longue tablée mais il est encore tôt et beaucoup de gens s’installent dehors, nous serons bien à l’aise pour admirer le décor à l’intérieur. Grands miroirs anciens, pilastres dorés comme les motifs des frises, lustres et appliques… Le cadre vaut la peine, la cuisine ne déçoit pas : le plat du jour est plaisant (calamar a la plancha), la tarte aux fraises délicieuse. Et la bonne humeur du garçon qui nous sert ne ressemble en rien à la façon dont on est accueilli dans certaines brasseries parisiennes. 

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Hôtel de Caumont, façade principale

Merci à celle qui nous a parlé de l’Hôtel de Caumont : ce sera notre première visite de l’après-midi. On y prépare une exposition Turner (à partir du 5 mai) et une partie des jardins est en travaux, mais le centre d’art qui occupe cette splendide demeure dont la restauration a duré cinq ans offre de quoi éblouir. Dans le bâtiment d’accueil, l’auditorium propose en boucle un film d’une demi-heure sur « Cézanne au pays d’Aix », une belle présentation des paysages et les lieux qui l’ont inspiré.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Hôtel de Caumont, détail de la cage d'escalier

Ensuite, on traverse les communs pour admirer de plus près l’harmonieuse façade du XVIIIe siècle et son fin balcon en fer forgé au-dessus de l’entrée. Par une vaste cage d’escalier dotée d’une autre ferronnerie superbe et de hautes baies, on accède au premier étage : le salon de musique (harpe et bel écrin de clavecin de style Louis XIV), la chambre de Pauline de Caumont (portrait au pastel) sont meublés et décorés avec raffinement. (De petits écrans tactiles donnent des précisions sur demande.)

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Hôtel de Caumont, détail de la chambre de Pauline de Caumont

On peut prendre un rafraîchissement sur la terrasse ou déjeuner au Café Caumont qui occupe différents salons du rez-de-chaussée, ravissants, en particulier « le salon des putti » avec son camaïeu de rose et d’orangé. Les tissus fleuris sont de toute beauté, comme à l’étage. De l’autre côté de l’entrée, deux pièces présentent joliment objets, cartes, babioles et livres destinés à la vente. 

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Hôtel à vendre dans le quartier Mazarin

En reprenant la promenade, j'admire ces jolies Vierges à l’enfant, de styles variés, que les Aixois ont maintenues à l’angle de nombreuses rues. Partout les couleurs des murs sont claires et chaudes, des tons de grès, d’ocre, c’est harmonieux. De grandes portes anciennes font lever les yeux vers les façades. Certains hôtels remarquables du quartier Mazarin sont dans un piteux état (ci-dessus) – j’espère que comme dans le Marais parisien, où c’était encore ainsi dans les années septante, on rendra leur grandeur à ces trésors du patrimoine aixois.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
François-Marius Granet, Sainte-Victoire vue d’une cour de ferme au Malvalat © Photo Musée Granet CPA

Comment passer devant le musée Granet sans y entrer ? Ses collections permanentes – sculpture, archéologie, peinture ancienne et moderne – comportent de nombreuses œuvres du peintre aixois François-Marius Granet, « paysagiste d’exception » qui a peint de belles vues classiques de la campagne romaine, de Provence, et un très beau portrait de lui par Ingres. Anonyme, Le bon Samaritain (France XVIIe) voisine avec des portraits de Rubens et un autoportrait terrible de Rembrandt.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Nicolas de Staël, Ciel à Honfleur (musée Granet)

Bien sûr, le musée expose des œuvres de Cézanne, de petit ou moyen format, comme le Portrait de Mme Cézanne. « 2006|2016 10 ans d’acquisition » met à l’honneur la donation Meyer, « De Cézanne à Giacometti », avec des œuvres de Picasso, Léger, Mondrian, Klee, Nicolas de Staël (Ciel à Honfleur), Tal Coat… et un bel ensemble de Giacometti (sculptures et peintures).

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Kosta Alex, L’homme de Kalahari, Chapelle des pénitents blancs (Granet XXe)

La collection Planque, installée en 2010 dans une ancienne chapelle de pénitents blancs, annexe du musée Granet, quelque trois cents mètres plus loin, réserve une formidable surprise : quel écrin ! Un bouquet de glaïeuls de Van Gogh précède d’autres peintures de premier plan signées Monet (paysage norvégien dans une tempête de neige), Bonnard (L’Escalier du Cannet), entre autres, et aussi de peintres moins connus comme le Suisse Auberjonois. Picasso, rencontré par Jean Planque quand il travaillait pour la galerie Beyeler, y est très bien représenté – inattendue, sa petite Marine horizontale, pleine de mouvement et de fraîcheur ; effrayante Femme au chat assise dans un fauteuil !

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Pablo Picasso, Marine (Granet XXe)

Mais Planque s’est intéressé aussi à des artistes moins connus comme Roger Bissière (Matin de printemps), Hans Berger (Vert), plus tard à Dubuffet et à l’art brut. Planque peignait mais se jugeait incapable de créer comme eux de nouvelles voies esthétiques. Ses œuvres montrent sa fascination pour les maîtres qu’il admirait et imitait. « Granet XXe » a de quoi séduire les amateurs d’art moderne.

aix-en-provence,balade,hôtel de caumont,musée granet,peinture,xxe siècle,jean planque,ville,provence,culture
Place de l’Hôtel de Ville

Vous connaissez bien la ville d’Aix ? N’hésitez pas, indiquez-moi vos endroits favoris. Je retournerai à Aix-en-Provence pour visiter ses églises, guetter la lumière et l’ombre sur ses places avenantes, entrer dans ses librairies et ses boutiques, prendre le temps… ou plutôt le laisser passer.

16/04/2016

A vos claviers 8

peinture,art,culture,peintre belge,louise héger
Piet Van der Ouderaa (1841-1915)

Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

 

14/04/2016

A vos claviers 7

peinture,art,culture,peintre belge,louis robbe
Louise Héger (1842 – 1933)

Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

12/04/2016

A vos claviers 6

6 Robbe Louis.jpg
Louis Robbe (1806-1887)

Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

11/04/2016

A vos claviers 5

peinture,art,culture,juliette wytsman,peintre belge
Franz Van Holder (1881-1919)

Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

 

09/04/2016

A vos claviers 4

peinture,art,culture,peintre belge,juliette wytsman
Juliette Wytsman (1866-1925)

Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

 

07/04/2016

A vos claviers 3

3 Arthur Navez (1881-1931).jpg
Arthur Navez (1881-1931)

 Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

05/04/2016

A vos claviers 2

2 Alexandre Debrus (1843-1905).jpg
Alexandre Debrus (1843-1905)

 Si cette toile vous inspire, n’hésitez pas :
à vos claviers pour lui donner un titre, raconter ou commenter.

04/04/2016

A vos claviers 1

peintres belges,peinture,art,culture
Albert Droesbeke (1896-1929)

A l’ombre des peintres belges célèbres, combien d’artistes méconnus ? On les découvre ou redécouvre parfois longtemps après leur mort, à l’occasion d’une rétrospective ou d’une exposition thématique. Leurs tableaux continuent à rayonner chez ceux qui ont cru en eux de leur vivant, à circuler parmi leurs proches, dans leur famille, ou bien échouent dans une vente aux enchères pour revivre ensuite chez un amateur d’art.

Au fil des ans, des catalogues feuilletés sur la Toile, je me suis constitué une galerie virtuelle. J’ai choisi pour cette série « en vacances » des peintures non contemporaines (comme la plupart des illustrations sur ce blog) parce quelles sont libres de droits (il y a plus de 70 ans que ces peintres se sont éteints) et vous verrez que j’ai opté pour la variété plutôt que pour un thème.

Si l’une ou l’autre toile de ces petits maîtres vous inspire, n’hésitez pas : à vos claviers pour lui donner un titre, en raconter l’histoire ou la commenter. En vos mots, comme dirait Lali.

 

Je vous lirai avec plaisir à mon retour du Midi, où je vais faire le plein de couleurs, de lumière et de parfums. Prenez bien soin de vous.

Tania

23/03/2016

Dynamique

van doesburg,theo,de stijl,exposition,bozar,bruxelles,peinture,art abstrait,pays-bas,belgique,europe,mobilier,architecture,cultureCette composition élémentariste est cependant née du hasard : au départ, le tableau était bien une composition néoplastique disposée en diamant, c’est-à-dire en carré sur la pointe. C’est donc le fait d’avoir renversé le tableau, selon une rotation à 45 degrés, qui lui apporte une nouvelle dynamique. Ce tâtonnement quant à l’orientation du tableau au cours des années 1924-1925 est également attesté dans la Contre-Composition XII du musée de Grenoble qui a été exposée tantôt à la verticale, tantôt à l’horizontale. »

Theo van Doesburg. Une nouvelle expression de la vie, de l’art et de la technologie, Guide du visiteur, Bozar, Bruxelles, 2016.

Van Doesburg, Contre-Composition V, 1924. Collection Stedelijk Museum, Amsterdam