Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/06/2018

Parcours d'artistes

Parfois la porte est ouverte, parfois une fenêtre, ou bien il faut sonner. Le parcours d’artistes de Schaerbeek 2018 m’a permis de faire connaissance avec quelques artistes de mon quartier que je ne connaissais pas. « La promenade ne serait-elle pas un moyen de découvrir ce que nous n’aurions jamais eu l’idée de chercher ? » (Jean Grenier)

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
https://www.schaerbeek.be/fr/culture-loisirs/culture/art-1030/edition-2018

Max Morton, je l’avais déjà aperçu en passant devant son garage ouvert (ça se remarque, un bateau posé devant une porte de garage en ville). Quel accueil chez cet artiste bruxellois d’origine britannique où peinture et musique font la fête, même si partout « c’est le bordel », comme il dit. Un piano et une contrebasse, une table au plateau peint, des toiles qu’on dirait abstraites où s’invitent un clavier, la silhouette d’un instrument ou alors le ciel et la mer, les vagues, et toujours la lumière… Partout des instruments de musique, une lyre sur un muret, une sculpture en plexiglas : couleurs, rythme et parfois écriture aussi. Max Morton est un conteur.

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
© Max Morton / https://www.maxmorton.be/

Il raconte l’histoire d’un petit violoncelle récupéré in extremis avant de finir dans un conteneur à la déchetterie, les duos improvisés quand un ami musicien lui rend visite, la déprime qui pousse à écrire sur une toile – « le vide » a aussi quelque chose à dire en peinture (ci-dessus), la « Maja nue » et la « Maja habillée » de Goya qui lui ont inspiré une toile (des épaisseurs de blanc, du rouge) qu’il posersur un chevalet une fois son laïus terminé, debout, couchée, dans l’autre sens... Il sait y faire et aussi blaguer, inviter à toucher la toile pour sentir les pigments. Chouette rencontre, à prolonger sur son site, je vous recommande cette vidéo.

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
http://www.micheldebray.be/index.php

Chez le photographe Michel de Bray, l’ambiance est tout autre. Avant d’entrer dans son studio, j’admire au mur de somptueux tirages en noir mat : le nu féminin est le sujet de ses travaux personnels. Silhouettes, gros plans jusqu’au grain de la peau, exploration du noir érotique. Tout autour de la pièce, ses clichés sont accrochés à un fil. Des cadrages très différents de ceux de Jean Coquelet (Musée d’Ixelles, 2017). Au milieu du studio, des bouteilles éclairées, un travail ancien sur un autre support que le papier. Les deux photos en couleurs de l’entrée – détails végétaux – sont des agrandissements de diapositives d’une précision extraordinaire.

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
http://lebamp.com/

Un peu plus loin, ce que je prends pour une entrée de garages est celle du Studio BAMP : Brussels Art Melting Pot. Personne ! Un espace pour la création, ce que révèlent les murs et une sculpture rouge vif accrochée sous la verrière du fond. Pour en savoir plus, je consulte le site : « un centre de résidence artistique et de création (…), un espace d’échanges où les techniques se croisent et se rencontrent, un espace propice au décloisonnement des différents secteurs de la création artistique, un espace de vie partagé. »

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
https://www.jdesaedeleer.com/

Jessica De Saedeleer a son atelier de luthier au fond d’une cour, au calme. Quand j’y arrive, elle est en train d’expliquer à des enfants, dont une petite fille qui apprend à jouer du violon, les étapes de la construction de l’instrument – 300 heures de travail – illustrations à l’appui sur un écran d’ordinateur. J’apprends que la prêle séchée et la peau de requin permettent un ponçage très fin. Un petit groupe écoute, questionne, des personnes qu’on a déjà croisées, d’autres. J’apprends le nom du pernambouc, qui ne pousse qu’au Brésil, le bois utilisé pour la fabrication de l’archet. Un bel endroit.

parcours d'artistes,schaerbeek,juin 2018,max morton,peinture,musique,michel de bray,photographie,jessica de saedeleer,luthier,lisa dejonghe,culture
© Lisa Dejonghe / https://www.schaerbeek.be/fr/content/dejonghe-lisa

Suivre un parcours d’artistes demande du temps, on ne se contente pas de regarder et passer, c’est l’échange qui en fait tout l’intérêt. Ma dernière visite est pour Lisa Dejonghe : la jeune femme a gentiment mis des fruits, du cake à la disposition des visiteurs. Elle peint surtout des portraits. Tout un mur de visages colorés, plutôt expressionnistes, d’autres sur carton – des visages noirs rendus avec beaucoup de force. C’est la première fois qu’elle montre sa peinture. J’ai aimé, dans un autre style, une silhouette plus mystérieuse, épinglée près de la fenêtre.

Merci à tous ces artistes pour leur accueil, véritable, et l’autorisation de prendre une photo.

Commentaires

C'est une initiative formidable, j'aime particulièrement ce que tu nous dis à propos de la luthière, ces savoir-faire sont magnifiques, souhaitons qu'ils se transmettent encore longtemps. La Belgique est d'une incroyable richesse culturelle, merci Tania, bises très ensoleillées. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 14/06/2018

superbes, ces rencontres! surtout avec la jeune femme qui construit des violons, je crois que c'est dans ce parcours-là qu'il faut le plus de passion et de persévérance :-)

Écrit par : Adrienne | 14/06/2018

Merci à toi de relayer ces artistes!
Peinture et musique dans deux ateliers, harmonie, et j'aime beaucoup les photos de nus sur le lien, corps et ombres.
Un beso, ensoleillé comme celui de Brigitte.

Écrit par : colo | 14/06/2018

Il y a des journées de ce genre qui sont organisées chez moi, mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'en profiter. J'y penserai la prochaine fois en voyant ton billet, c'est le moment d'un échange et de découvertes que l'on ne ferait pas autrement.

Écrit par : Aifelle | 15/06/2018

vive la Belgique et ses artistes !

Écrit par : les Caphys | 15/06/2018

Une autre manière de voir l'art et un beau partage !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 16/06/2018

Chouette ! J'aime beaucoup l'image de M. Morton.

Écrit par : lewerentz | 17/06/2018

Voila bien une promenade passionnante. Les luthiers me font rêver. Je trouve que c'est un métier parfait parce qu'il allie les mains, la tête et le coeur.

Écrit par : Annie | 18/06/2018

Les commentaires sont fermés.