Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/03/2018

Schjerfbeck, peintre

J’avais prévu d’aller à une exposition ce vendredi après-midi, mais le gel, le verglas, le grésil – et enfin la neige – m’ont retenue au chaud. La lettre d’Europeana dans ma boîte de réception ne pouvait tomber plus à point, avec ses « Trésors de la Galerie nationale finlandaise » en ligne, où un autoportrait retient mon regard, celui d’Helene Schjerfbeck (1862-1946) dont le nom m’était inconnu, une peintre finlandaise réputée.

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Autoportrait, 1915, Galerie nationale de Finlande

Dans un article pour Connaissance des Arts, Frank Claustrat a présenté « Helene Schjerfbeck, franc-tireur de la peinture moderne » à l’occasion de la rétrospective organisée à Helsinki en 2012 pour le 150e anniversaire de sa naissance. Il la cite : « « Je ne veux suivre aucun isme ; vivre seule c’est toujours ce à quoi j’ai aspiré, parler d’art de temps en temps avec toi, regarder ensemble des reproductions ». Cette déclaration de Schjerfbeck à son ami peintre Einar Reuter, en 1931, résume à la fois la femme et l’artiste singulières qu’elle fut : rebelle et à la marge, secrète et passionnée. »

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, portrait d'Helena Westermarck, 1884, Art museum Gösta 

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, La porte (chapelle Notre-Dame de Trémalo à Pont-Aven), 1884 

Enfant douée, elle arrive à Paris en 1880 grâce à une bourse, elle y étudie entre autres à l’académie Colarossi avec une amie, Helena Westermarck, une artiste suédo-finlandaise également écrivaine. Wikipedia.fr montre des toiles peintes à la fin du XIXe siècle, des scènes avec des enfants surtout, réalistes, comme cette fillette en blanc et noir nouant les lacets de ses chaussures de danse – une de ses œuvres les plus populaires. Des femmes en chemin vers l’église, les plus âgées en châle noir, missel à la main.

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Fillette enfilant ses chaussures de danse, 1882

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Le convalescent, 1888

Expositions à Paris, voyages en Europe, Helene Schjerfbeck connaît le succès. Rentrée en Finlande, elle enseigne régulièrement à l’école de dessin de l’association des arts à Helsinki, jusqu’à ce que sa santé fragile et les soins apportés à sa mère l’en éloignent. Elle s’installe alors à une cinquantaine de kilomètres, à Hyvinkää, et y développe un art plus personnel – « postmoderniste » selon le Wiki anglais – en choisissant des sujets autour d’elle, des personnages de son entourage, des ouvrières ; elle peint aussi des paysages et des natures mortes.

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, La couturière, 1905

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Fillette sur le sable, 1912, Galerie nationale de Finlande

Auriez-vous vu l’exposition qui lui a été consacrée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 2007-2008 ? Les archives du musée en ligne ne remontent pas jusque-là. Heureusement Wikimedia Commons propose de nombreuses œuvres d’Helene Schjerfbeck, ce qui permet d’observer l’évolution de son style, du réalisme voire du naturalisme de ses débuts vers une peinture qui va à de plus en plus à l’essentiel : des traits, des silhouettes épurées, des halos qui donnent à certaines toiles du mystère à la Spilliaert.

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Fille lisant (Fille assise), 1904, Galerie nationale de Finlande 

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, portrait de l'acteur Matti Kiianlinna, 1926-1927

Elle n’hésitait pas à reprendre des anciens sujets dans une nouvelle technique, comme le thème du Convalescent – une Convalescente ? –, une toile primée à Paris en 1889, qu’elle redessine pour une lithographie en 1938-1939, à l’âge de 76 ans. « Maintenant que j’ai si rarement la force de peindre, j’ai commencé un autoportrait », écrivait-elle à un ami en 1921. « De cette façon, le modèle est toujours disponible, même si ça n’a vraiment rien d’agréable de se voir. » (Wif Stenger, Le touchant univers d’Helene Schjerfbeck)

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Autoportrait, 1884-1885

helene schjerfbeck,peintre,finlande,peinture,portrait,autoportrait,femme artiste,culture
Helene Schjerfbeck, Autoportrait, 1942

Helene Schjerfbeck est entre autres célèbre pour ses autoportraits. Quel chemin parcouru entre celui de sa jeunesse, à vingt-deux, vingt-trois ans et celui qu’elle peint en 1942, quelques années avant sa mort dans un sanatorium. Je ne parle pas de la différence d’âge, vous l’avez compris, mais du témoignage ainsi donné par une grande artiste : sans cesse réinventer sa façon de peindre, au plus juste de sa sensibilité.

Commentaires

Quelle magnifique, superbe découverte!
Mon amie finlandaise à qui j'ai envoyé illico le lien de ton article me dit que c'est une artiste majeure, un "monument incontournable" dans son pays. Et je n'ai aucun mal à la croire, quel talent!
Un tout grand merci Tania.

Écrit par : colo | 05/03/2018

Répondre à ce commentaire

Ravie de ton enthousiasme. Oui, j'ai vu qu'elle est une figure incontournable en Finlande ; en 2012 on a même frappé une pièce de deux euros commémorative à son effigie. Bonne après-midi, Colo.

Écrit par : Tania | 05/03/2018

Bonjour chère Tania, ton billet est magnifique et je suis très sensible à ces merveilleuses toiles, c'est de toute beauté! Grâce à toi, je fais une très belle découverte, merci.
Douce fin de journée bien amicalement.
Mes bisous ♥

Écrit par : Denise | 05/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour, Denise. Ravie de te faire découvrir cette artiste à ton tour. Bonne fin de journée, bises.

Écrit par : Tania | 05/03/2018

Je découvre un nouveau site ! Très belle expo virtuelle que tu nous proposes :-)

Écrit par : maggie | 05/03/2018

Répondre à ce commentaire

Quelle intensité. Magnifique.

Écrit par : K | 05/03/2018

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup les tableaux que tu montres ; je ne connaissais pas du tout cette artiste, je n'ai pas repéré l'exposition parisienne de 2007-2008. A l'avenir, je ferai attention, si je croise une de ses oeuvres.

Écrit par : Aifelle | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

C'est magnifique ! Comme j'aime ces peintures ! Merci pour cette découverte. A force de lire tes articles, je vais finir par être vraiment très cultivée !
Bonne journée.

Écrit par : Bonheur du Jour | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

@ Maggie : Ce site est une belle réalisation européenne, tu y trouveras plein d'autres expositions virtuelles. Bonne journée, Maggie.

@ K : C'est le mot, merci.

@ Aifelle : Il me semble avoir vu sa convalescente un jour, sur Plumes d'Anges peut-être, et cette fillette sur le sable, à l'occasion de l'expo parisienne ?

@ Bonheur du Jour : Heureuse que tu les aimes aussi, Marie. Passe une belle journée.

Écrit par : Tania | 06/03/2018

Quel belle recherche encore sur ce billet Tania, son contenu, ses liens et ses illustrations m'enchantent. Je connaissais un peu cette peintre - j'avoue être plus en émerveillement devant ses œuvres des années 1880 - et c'est vrai qu'elle a eu l'énorme talent de réinventer sa peinture, d'explorer des langages nouveaux plutôt que de se répéter, formidable ! Douce journée, je t'aurais bien envoyé un rayon de soleil mais il est encore absent aujourd'hui... demain peut-être ? Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Brigitte. C'est donc chez toi que j'avais déjà vu l'une ou l'autre toile ? Ici aussi, les nuages ont envahi le ciel. Bonne journée, bises.

Écrit par : Tania | 06/03/2018

Bonjour Tania, c'est une belle découverte pour moi, je n'avais jamais entendu parler de ce peintre. J'aime beaucoup la petite fille qui enfile ses chaussons de danse. Elle a un air très contemporain. Bonne après-midi.

Écrit par : dasola | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

Voilà une très belle découverte d'un peintre que je ne connaissais absolument pas. L'évolution est très intéressante en effet. J'aime beaucoup le portrait d'Helena Westermarck, si plein de force. Merci Tania

Écrit par : Annie | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Tania
je ne m'aventurerai pas à écrire le nom de cette artiste dont j'apprécie le traitement du noir et blanc dans les 3 tableaux: de la fillette laçant ses chaussons, le convalescent et la porte.Son évolution est radicale et j'aime beaucoup la fillette lisant et celle qui est sur le sable.
Une belle découverte. Merci.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 06/03/2018

Répondre à ce commentaire

@ Dasola : J'espère qu'on aura d'autres occasions de revoir ces toiles ou alors il faudra se rendre en Finlande.

@ Annie : Une artiste en perpétuelle recherche, comme l'exprime bien la citation (billet suivant).

@ Maïté/Aliénor : Helene Schjerfbeck - je m'exerce à écrire son nom pour bien le retenir. Cette porte de chapelle avec son filet de lumière, ses blancs, ses ombres, elle l'a peinte à 22 ans - une oeuvre qui promettait et promesse a été tenue.

Écrit par : Tania | 07/03/2018

j'aime énormément ces oeuvres (que je ne connaissais pas du tout!)
et oui, il y a une forte ressemblance avec des oeuvres de Spilliaert, c'est étonnant et frappant!

Écrit par : Adrienne | 07/03/2018

Répondre à ce commentaire

Extra ! On l'a souvent rapprochée de Whistler, elle a exploré bien des voies. Spilliaert était plus jeune, mais il est mort dans la même année qu'elle.

Écrit par : Tania | 08/03/2018

Ce décalage de technique entre ces deux autoportraits est impressionnant ... ils sont tous les deux magnifiques. C’est très intéressant, merci !

Écrit par : Witchy | 10/03/2018

Répondre à ce commentaire

Entre les deux, toute une vie d'artiste ! Bon week-end, Witchy.

Écrit par : Tania | 10/03/2018

Écrire un commentaire