Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2018

La source du son

adler,laure,immortelles,roman,littérature française,amitié,femmes,jeunesse,france,culture« Je me souviens qu’une fois franchie la porte du palais, alors que nous étions très en avance, nous avons réalisé que le spectacle avait déjà commencé. Sur la scène, des danseurs s’échauffaient sans prendre garde au public qui s’installait. Un battement de tambour répétitif nous plongeait dans une temporalité inhabituelle. Nous cherchions la source du son. Ce sont nos voisins qui nous ont montré, accroché sur la façade sud du palais, un musicien sur une petite nacelle, le torse nu, les cheveux longs qui s’envolaient, puis se rabattaient sur son visage, pendant qu’il continuait, imperturbable, à jouer de son instrument. »

Laure Adler, Immortelles

Commentaires

Je ne connais pas ce livre mais je connais Laure Adler pour la suivre très régulièrement sur les ondes de France Culture et aujourd'hui France Inter et ses "Heures Bleues".

Écrit par : alezandro | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

joli extrait qui donne envie de mettre de la musique là tout de suite

Écrit par : Dominique | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Un musicien, une musique de l'air...joli!

Écrit par : colo | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

@ Alezandro : Ce sont des chaînes que j'écoute en France mais rarement chez moi, j'ai entendu dire du bien de ces "Heures bleues".

@ Dominique : Bon week-end en rythme, Dominique.

@ Colo : La musique est bien présente dans le roman. J'ai aimé ces passages sur Avignon, Béjart.

Écrit par : Tania | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Tu vois, ce titre rejoint un peu ma publication du jour puisque mes sources aussi ont un son ;-)
Merci d'être venue t'y abreuver.

Écrit par : Chinou | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Très juste ! Un son que j'adore entendre. Bonne soirée, Chinou.

Écrit par : Tania | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

C'est le palais des papes,je suppose pendant le festival. Elle dit de quel spectacle il s'agit ?

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, bien sûr. Sans nommer le spectacle, Laure Adler parle d'un hommage de Béjart à Boulez. J'ai pensé à toi en lisant ces pages sur le festival d'Avignon, une vingtaine, pleine de cette ambiance que tu connais bien.

Écrit par : Tania | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Une belle évocation, une image on ne peut plus poétique, superbe ! Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Brigitte. Oui, on s'y croirait. Cela m'a rappelé les spectacles de Béjart à Bruxelles, que nous aimions tant.

Écrit par : Tania | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Je rejoins Brigitte ! On imagine tout de suite la scène et l'étonnement ravi des spectateurs. Il y a ainsi des images de spectacles qui restent toujours gravées en nous.
Merci Tania !

Écrit par : Annie | 14/02/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai et cela me rappelle aussi de bons moments de théâtre.

Écrit par : Tania | 14/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire