Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/01/2018

Au coeur

kamel daoud,zabor ou les psaumes,roman,littérature française,algérie,lecture,écriture,société arabe,culture« Tu écris ce que tu vois et ce que tu écoutes avec de toutes petites lettres serrées, serrées comme des fourmis, et qui vont de ton cœur à ta droite d’honneur.
Les Arabes, eux ont des lettres qui se couchent, se mettent à genoux et se dressent toutes droites, pareilles à des lances : c’est une écriture qui s’enroule et se déplie comme le mirage, qui est savante comme le temps et fière comme le combat.
Et leur écriture part de leur droite d’honneur pour arriver à leur gauche, parce que tout finit là : au cœur.
Notre écriture à nous, au Hoggar, est une écriture de nomades parce qu’elle est toute en bâtons qui sont les jambes de tous les troupeaux : jambes d’hommes, jambes de méhara, de zébus, de gazelles : tout ce qui parcourt le désert.
Et puis les croix disent que tu vas à droite ou à gauche, et les points, tu vois, il y a beaucoup de points. Ce sont les étoiles pour nous conduire la nuit, parce que nous, les Sahariens, nous ne connaissons que la route, la route qui a pour guide, tour à tour, le soleil puis les étoiles.
Et nous partons de notre cœur et nous tournons autour de lui en cercles de plus en plus grands, pour enlacer les autres cœurs dans un cercle de vie, comme l’horizon autour de ton troupeau et de toi-même. »

Dassine Oult Yemma, musicienne et poétesse targuie du début du XXe siècle

En épigraphe de Zabor ou les psaumes de Kamel Daoud (couverture éd. Barzakh)

 

Commentaires

Magnifique extrait, si imagé!!! je le copie pour ne pas l'oublier, merci!

Écrit par : colo | 20/01/2018

Ce texte m'a littéralement éblouie, à l'entrée du roman, et révélé le nom de cette poétesse. Ravie qu'il te plaise aussi. Bonne après-midi, Colo.

Écrit par : Tania | 20/01/2018

C'est un texte magnifique. Je n'avais jamais entendu parler de cette poétesse, ce qui ne m'étonne pas trop.

Écrit par : Aifelle | 20/01/2018

Il est difficile de trouver d'autres poèmes de Dassine Oult Yemma sur la toile, c'est souvent ce texte-ci qui est cité, notamment sous le titre "Cercle de vie". Maguy Vautier, engagée pour la défense du peuple touareg, a évoqué sa vie sous le titre "La femme bleue ou l'amour impossible"
http://letouareg.over-blog.fr/article-la-femme-bleue-ou-l-amour-impossible-diptyque-touareg-la-femme-bleue-de-maguy-vautier-96713260.html

Écrit par : Tania | 20/01/2018

C'est magnifique. Je n'ai pas encore lu Daoud, mais ce que tu dis de ce dernier roman est bien tentant : oui, être sauvé par l'écriture... J'imagine bien tous ces cahiers.
Bon dimanche. Et merci pour cette découverte.

Écrit par : Bonheur du Jour | 21/01/2018

Somptueuse épigraphe ! Selon leur mythologie, l'alphabet tifinagh des Touaregs aurait été créé par un être intelligent et amateur d'énigmes (Anigouran).

Écrit par : christw | 21/01/2018

Quel texte magnifique, quelle poésie !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 21/01/2018

@ Bonheur du Jour : Pour toi, ce passage : "Parce qu'il y a la mort, il y a une fin, et donc un début qu'il nous appartient de restaurer en nous, une explication première et dernière. Ecrire ou raconter est le seul moyen pour remonter le temps, le contrer, le restaurer ou le contrôler. Il y a un lien entre la conjugaison et la métaphysique, j'en suis sûr. C'est la première loi à déchiffrer. Dès que je lève la tête, je souffre d'éparpillement, une culpabilité me noue le coeur quand je m'arrête et tout me fuit comme du sable entre les doigts. Alors j'y reviens et je me sens proche de découvrir, au bout de chaque belle phrase, une sorte d'explication ultime. Cela me donne du courage, de la grandeur, de la confiance en moi." (Kamel Daoud)

@ Christw : Merci pour cette précision, qui m'a fait chercher cet alphabet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tifinagh

@ Claudialucia : Admiration partagée, tu comprends pourquoi j'ai choisi ce texte pour compléter le billet précédent.

Écrit par : Tania | 21/01/2018

Bonjour chère Tania, je viens de lire ce magnifique extrait, c'est un enchantement. Un grand merci pour le partage car je découvre.
Je te souhaite une douce fin de journée.
Mes amitiés et bisous ♥

Écrit par : Denise | 22/01/2018

Merci, Denise, de t'enthousiasmer aussi pour ce texte. Bonne fin de journée, bises.

Écrit par : Tania | 22/01/2018

Merci pour cet extrait. Il résonne.

Écrit par : Bonheur du Jour | 24/01/2018

N'est-ce pas ? Et il résonne à chaque relecture, ce texte.

Écrit par : Tania | 24/01/2018

C'est l'édition qui sort en Algérie? La couverture est très belle.

Écrit par : Valérie | 31/01/2018

Oui, c'est cela. Je suis de ton avis.

Écrit par : Tania | 01/02/2018

Les commentaires sont fermés.