Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/11/2017

Objets

Cruche Kwatta 2.jpg

 

« Combien d’heures avais-je déjà passées à les soupeser, à me laisser envahir par les souvenirs, à rester indécise, ne sachant qu’en faire, voulant tout à la fois m’en séparer et les conserver ? Je les prenais en main comme pour leur dire adieu puis, lasse, les reposais dans un carton, remettant à plus tard une décision encore trop déchirante. »

Lydia Flem, Comment j’ai vidé la maison de mes parents

Commentaires

j'imagine très bien!
bon courage, Tania

Écrit par : Adrienne | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Tania, moi aussi j'imagine très bien ! je suis de tout coeur avec toi. à bientôt Claude

Écrit par : Claude | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'est exactement ça! Je viens seulement de me séparer d'une liseuse en laine que ma mère, disparue il y a 16 ans, portait le soir dans son lit.
Mais ta mère est encore là, heureusement!

Écrit par : colo | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne : Merci, Adrienne.

@ Claude : C'est gentil. A un de ces jours sur ton blog.

@ Colo : Douce liseuse... J'ai tout de même ramené ce pot de la marque Kwatta où maman nous préparait du chocolat chaud, il me servira de pot à eau. Du design des années 60 ?

Écrit par : Tania | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Et tu as eu raison, parce que c'est ce que j'allais t'écrire, celui-là, garde-le, c'est vraiment typique du design des années 60 effectivement (un peu comme la cafetière Melitta et son filtre) et de la vie familiale si chaleureuse (enfin, en principe), si je puis me permettre, car j'ai parlé à l'impératif, ce que je n'aurais peut-être pas dû faire... Mais j'ai ressenti une sorte d'urgence à le dire.

Écrit par : Pivoine | 17/11/2017

Un livre que j'ai lu peu de temps après avoir vidé la maison de ma mère. Inutile de te dire qu'elle a provoqué beaucoup d'échos.

Écrit par : Aifelle | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Lydia Flem y dit si justement ce qui nous traverse dans ces circonstances. J'imagine combien cette lecture a dû te toucher. Bonne journée, Aifelle.

Écrit par : Tania | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce pot est magnifique et je te dis bon courage chère Tania.

Écrit par : Denise | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce pot est resté impeccable en tout cas, il n'a plus servi depuis longtemps.
Bonne soirée et que tout aille bien pour toi, Denise, merci.

Écrit par : Tania | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas lu mais c'est vrai que cela sonne très juste. La force du souvenir !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 16/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas lu mais c'est vrai que cela sonne très juste. La force du souvenir !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 16/11/2017

Répondre à ce commentaire

Au fait, j'ai un long plat ovale de ce style, de couleur rose, que j'ai pris chez mon père. Il y en avait un bleu aussi et les deux plats servaient pour empiler les sandwiches, quand on invitait... Je crois que dimanche, je vais l'utiliser (espérons que je ne le casse pas, comme j'ai cassé un compotier rouge de même style auquel je tenais !)

Écrit par : Pivoine | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

@ Claudialucia : Je nage en plein dedans ! Désolée pour le doublon, le commentaire est parfois lent à se mettre en ligne.

@ Pivoine : Le design, l'usage, le souvenir (de jours heureux), oui, tout cela entre en ligne de compte.

Écrit par : Tania | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire