Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2017

Liaisons

Fellowes Sonatine.jpg« C’est déjà peu glorieux quand cela concerne des amis, mais c’est pire encore dans les cas d’une liaison sentimentale ou, pour être plus précis, de liaisons utopiques qui n’existeront jamais. Voir quelqu’un qu’on a adoré en vain et de loin tomber amoureux d’un soi-disant ami et être le témoin de l’épanouissement de cette relation réciproque, chaleureuse, profondément harmonieuse, et qu’on voit le contraste avec les émotions à sens unique, à l’aigreur pitoyable que l’on chérissait dans le secret ténébreux de son âme, voilà un spectacle difficile à supporter. Surtout quand vous savez à quel point vous vous humiliez dès que vous laissez paraître le moindre indice de vos sentiments réels. Mais que vous soyez dans votre bain ou dans une file d’attente à la poste, votre âme est constamment en train de bouillir de rage, prête à tout détruire, dans le même temps que vous continuez d’adorer ceux que vous détestez. Je rougis de l’admettre, mais il en était ainsi entre Serena et moi, ou plutôt entre Damian et moi puisqu’il était la source de tous mes maux. » 

Julian Fellowes, Passé imparfait

Commentaires

Quelle détestation de soi-même ! j'espère qu'elle n'est que transitoire, mais je comprends ce genre de colère et de dépit rageur.

Écrit par : Aifelle | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'est bien le péril de la mission qu'il a acceptée, de réveiller toute cette frustration enfouie.

Écrit par : Tania | 04/11/2017

Voilà une belle entrée en matière! Cela doit être un sentiment bien étrange que d'assister tel un témoin impuissant à ce genre de relation là......

Écrit par : alezandro | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'est un sentiment peu glorieux mais.. très humain ! Et que c'est bien analysé !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 04/11/2017

Répondre à ce commentaire

@ Alezandro : Le narrateur en est l'artisan malgré lui, le témoin, la victime - et le mémorialiste.

@ Claudialucia : C'est sur ce ton de confidence que Fellowes emmène ses lecteurs d'un bout à l'autre du roman.

Écrit par : Tania | 04/11/2017

As-tu aimé ce roman ? Pour ma part, j'avais été très déçue après avec adoré "Snobs".

Écrit par : lewerentz | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Alors je lirai "Snobs", puisque la lecture de ce roman-ci m'a plu, sans que ce soit un chef-d'oeuvre - pour moi, un bon divertissement.

Écrit par : Tania | 12/11/2017

Écrire un commentaire