Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/09/2017

Voyage

solnit,rebecca,l'art de marcher,essai,littérature américaine,marche,marcheurs,histoire,société,culture« Si la vie même, le passage du temps alloué à chacun d’entre nous, a l’allure d’un voyage, le plus souvent, c’est à un voyage à pied que nous la comparons : tous nous sommes des pèlerins qui cheminons dans le paysage de nos histoires personnelles. L’image du marcheur solitaire, actif, qui traverse l’existence sans vraiment s’y installer correspond à une vision très forte de la condition humaine, que l’on pense à un hominidé se risquant à terrain découvert dans la savane ou aux vagabonds de Samuel Beckett qui se traînent le long de quelque route de campagne. La métaphore de la marche retrouve une dimension littérale chaque fois que nous nous déplaçons à pied. Si la vie est un voyage, lorsque nous voyageons vraiment nos vies deviennent plus tangibles : nous allons vers un but, pouvons mesurer notre progression, comprendre nos exploits… »

Rebecca Solnit, L’art de marcher

Commentaires

Un texte qui me parle, merci.
Marcher est bien plus que mettre un pied devant l'autre, c'est sûr ... c'est projeter son esprit, c'est "envoler" son âme.

Écrit par : Nikole | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

En lisant votre article, je pense à Sylvain Tesson qui a si bien su parler de la marche et du cheminement littéraire et spirituel qu'elle peut initier. Avec son ouvrage "Sur les chemins noirs", il a fait l'éloge de la marche comme véritable thérapie de l'âme.

Écrit par : armelle | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je marche une heure par jour... uniquement pour avoir une bonne santé! Mais je ne fais pas le même chemin tous les jours. Une heure, c'est long, alors il faut s'organiser. On ne peut pas lire, mais on peut écouter et on peut parler à voix douce dans un petit micro et s'enregistrer.
Ceci dit, en fait, je me sens mieux quand je marche en ne pensant à rien!

Écrit par : Binh An | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai très envie de lire cet essai.

Écrit par : lewerentz | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

je marche beaucoup aussi, mais je ne suis pas encore arrivée à une heure quotidienne - en tout cas je constate que la marche inspire bien des écrivains - j'ai le livre de jacques-alain lachant "la marche qui soigne", c'est réellement intéressant (et il consacre un chapitre à giacometti, rien que cela vaut le livre :) ) - je note celui-ci en tout cas

Écrit par : niki | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

Marcher libère l'esprit des choses quotidiennes de la vie. On peut marcher tout en pensant à la nature, à des évènements agréables et cela fait le plus grand bien pour l'âme,le coeur et le corps :-)

Écrit par : Denise | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je te laisse cette réflexion de Balzac:
"Qui de nous pense à marcher en marchant? Personne. Bien plus, chacun se fait gloire de marcher en pensant."

Bonnes balades dame Tania.

Écrit par : colo | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne le connais pas ce livre là, je le note pour plus tard.

Écrit par : Aifelle | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Quel texte merveilleux et quel sujet merveilleux que celui de la marche ! Merci Tania, je te souhaite de marcher en ce moment dans de beaux endroits sous un ciel clément. Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 26/09/2017

Répondre à ce commentaire

Quel texte merveilleux et quel sujet merveilleux que celui de la marche ! Merci Tania, je te souhaite de marcher en ce moment dans de beaux endroits sous un ciel clément. Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 26/09/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime cette idée de "pèlerins qui cheminons dans le paysage de nos histoires personnelles". je note.

Écrit par : Maïté/Alienor | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire