Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2017

Design belge

A deux pas de l’Atomium, le musée ADAM (Art & Design Atomium Museum) a ouvert ses portes en décembre 2015. Outre ses collections permanentes, ce nouveau musée bruxellois présente des expositions temporaires, cet été « Panorama », « cent ans d’histoire du design moderne en Belgique ».

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture

Sur le plateau du Heysel, il manque encore une signalisation claire pour les visiteurs peu familiers des lieux (suivre « Trade Mart »). En face du Palais 5, les lettres géantes de l’acronyme dans l’arrondi du trottoir signalent l’entrée du musée qui occupe 5000 mètres carrés au sein du Trade Mart. L’escalier d’accès, un échafaudage aux trois couleurs de la Belgique, signé Jean Nouvel et MDW Architecture, se veut « ludique ».

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
http://www.adamuseum.be/batiment-museum-fr.html

« Panorama » s’ouvre sur l’Art nouveau avec divers meubles et objets dont une chaise de Paul Hankar (1897) et d’autres signées Gustave Serrurier-Bovy, Henry van de Velde, Victor Horta (chaise et bureau présentés à Turin en 1902). Le parcours comporte de nombreux sièges qui témoignent de l’évolution des formes et des styles tout au long du XXe siècle.

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
De gauche à droite : Hankar, Serrurier-Bovy, van de Velde

Un dressoir de 1925 « pour De Coene frères – Ateliers d’art de Courtrai » illustre le design Art Déco avec ses formes géométriques et simplifiées ; le raffinement tient au choix du bois précieux et des appliques octogonales sur les portes de part et d’autre d’une colonne de tiroirs, où les deux personnages qui se font face sont à la fois symétriques et différents (profil de face à gauche, de dos à droite).

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
Marcel-Louis Baugniet, Chaise longue, 1928

Près d’une chaise longue de Marcel-Louis Baugniet aux tubulures métalliques, une affichette ou une couverture de « L’art contemporain » invite à méditer 8 « vérités » – « 1. Le beau c’est l’utile, 2. La fonction crée la forme » etc. – qui résument clairement cette esthétique de l’entre-deux-guerres. A côté des noms les plus connus en Belgique, on en découvre beaucoup d’autres qui ont œuvré selon ces principes. Ainsi, Christophe Gevers et sa chaise TBA, simple et luxueuse à la fois avec ses pieds chromés, le siège et le dos en cuir (sans montants verticaux qui le relient à l’arrière).

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture

Services à café, vases, plateaux, meubles, affiches, vaisselle, toutes sortes d’objets sont rassemblés à chaque période. Ceux qui se souviennent de l’Expo 58, qui a eu lieu ici même, retrouveront les lignes modernistes de l’époque et la fameuse étoile à cinq branches de son logo. Etonnée de découvrir des Tupperware dans une vitrine, une invention américaine, j’ai appris qu’en 1961 était né Tupperware Belgique, dont les usines situées à Alost continuent à fabriquer de nouveaux produits.

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
A l'avant, la chaise TBA de Christophe Gevers

Vous l’avez compris, ce parcours chronologique présente des objets d’époque, pas forcément des objets d’art comme à l’époque de l’Art nouveau et de l’Art Déco. Bien des objets familiers se retrouvent dans ce panorama du design belge : des meubles Meurop, le « M » du métro bruxellois, la bouteille de Spa Reine dans sa forme de 1930… Toute une section est consacrée au Design Centre de la galerie Ravenstein où plus de deux cents expositions ont été organisées pendant plus de vingt ans (1964-1985).

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
Logo du métro bruxellois dessiné par Jean-Paul Emonds-Alt 

Le « Plasticarium », « noyau dur de l’exposition permanente du ADAM », s’est développé à partir de la collection privée de Philippe Decelle, un amoureux des plastiques et de leur « design populaire, joyeux et sans prétention » si présent dans les années 60. En 1973, la crise pétrolière a changé la donne, mais le plastique n’a pas disparu et renaît sous des formes plus écologiques. Ses atouts : une résistance et une flexibilité incomparables.

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
Vue partielle du Plasticarium

On y voit plein de ces meubles, sièges et objets souvent de couleurs vives (jaune, orange, rouge, mais aussi du blanc ou du noir), de l’électro-ménager qu’on reconnaît si on a connu ces années-là. C’est amusant de découvrir les phases successives de cette « plasticité » : du fonctionnalisme pop à l’« antidesign » en passant par des formes inspirées par l’exploration spatiale et la science-fiction. Le mobilier contemporain comporte bien sûr des chaises transparentes, à la mode ; la plus surprenante est la chaise « fantôme » de Philippe Starck dont les formes évoquent un drapé souple à la vue, rigide au contact (cela vaut mieux pour un siège).

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture

De gauche à droite : Bertoia, Verner Panton, Philippe Starck

Certains plastiques ont bien vieilli, ils sont restés brillants et comme neufs (non utilisés ?), d’autres ont terni. Des objets courants côtoient des icônes du design comme le vase « Bambù » (Enzo Mari), le fauteuil « Diamant » (Harry Bertoia), la chaise « Cantilever » (Verner Panton)… Un petit guide du visiteur fournit des repères dans cette section du musée ADAM et décrit les propriétés caractéristiques de ce matériau : transparence, couleur, brillant, légèreté, structures gonflables, rigidité. (Pour les plus branchés, une application sur smartphone offre une visite commentée gratuite.)

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
A l'avant, vaisselle des Vignelli ; à l'arrière, vases Bambù d'Enzo Mari

J’ai manqué l’exposition précédente consacrée au Bauhaus, ce qui aurait complété heureusement la lecture du Bal mécanique. Le dossier de presse est encore disponible sur le site du musée, où vous trouverez aussi le programme des activités, entre autres pour les enfants (chaque mercredi du mois d’août : « Dans les coulisses du musée »).

adam,musée,design,exposition,panorama,belgique,plasticarium,atomium,bruxelles,culture
Une superbe chaise-longue dont je n'ai pas noté l'auteur : qui pourrait me renseigner ?

Les touristes qui visitent Bruxelles manquent rarement la visite de l’Atomium. Juste à côté, le musée ADAM attirera sans doute les amateurs de design et tous les curieux. Ce nouveau musée bruxellois offre vraiment de quoi intéresser tout le monde. Je suis ravie de l’avoir enfin visité et j’y retournerai.

* * *

Chers fidèles de T&P,

Pour diverses raisons qui me tiennent loin du clavier et de la blogosphère, la meilleure étant l’appel de l’été, le blog tournera au ralenti pendant le mois d’août.
A bientôt.

Tania.

 

 

Commentaires

merci pour cette découverte, je ne connaissais pas, il faudra que j'y aille ;-)
bon mois d'août, bon ralenti!

Écrit par : Adrienne | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis et ai toujours été fascinée par les multiples formes de chaises et chaises longues. Je me régale ici, merci!

Je resterai vigilante à tes parutions, au très ralenti...il fait 37º aujourd’hui...

Écrit par : colo | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne : Merci, ne manque pas de me faire signe tout de même si tu viens à Bruxelles.

@ Colo : Il y en a beaucoup que j'aurais aimé essayer, tu l'imagines bien. Courage pour cette semaine caniculaire.

Écrit par : Tania | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ces oeuvres décalées, détournées . Je vais demander à mon ami et artiste Belge s'il a visité cette expo. Tu trouveras le lien vers ses oeuvres sur ma page.
Bonnes vacances, prends soin de toi. A tout bientôt

Écrit par : Chinou | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ces oeuvres décalées, détournées . Je vais demander à mon ami et artiste Belge s'il a visité cette expo. Tu trouveras le lien vers ses oeuvres sur ma page.
Bonnes vacances, prends soin de toi. A tout bientôt

Écrit par : Chinou | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, Chinou. A quoi, à qui fais-tu allusion, précisément ?

Écrit par : Tania | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'essaierai volontiers la chaise longue de 1928 et celle dont tu ne connais pas le créateur. Les plastiques jaunes et oranges ramènent immanquablement aux années 70, que j'ai connues également. Je suis informée de tes billets par mon agrégateur de flux, donc aucun problème pour suivre ton rythme.

Écrit par : Aifelle | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Peut-être hésiterais-tu comme moi à t'asseoir sur la chaise fantôme.
J'ai cherché un tabouret en plastique (diabolo) que j'avais dans ma chambre chez mes parents, disparu je ne sais où, mais je ne l'ai pas vu au plasticarium. Merci pour ta présence fidèle.

Écrit par : Tania | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

Profite de ton été. J'espère que le reste de ce qui t'éloigne du clavier reste dans la limite du supportable.

Écrit par : Valérie | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, Valérie. Ne t'inquiète pas pour moi. Il y a des périodes de la vie où des personnes chères ont davantage besoin de notre présence.

Écrit par : Tania | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

honte sur moi, je n'en avais pas du tout entendu parler - merci pour ton billet tania

Écrit par : niki | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Avec plaisir, Niki.

Écrit par : Tania | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il faudra que j'aille voir ce musée...

Écrit par : Pivoine | 06/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je t'en souhaite déjà bonne visite, dès que ton épaule voudra bien se calmer.

Écrit par : Tania | 06/08/2017

Répondre à ce commentaire

bonsoir Tania

n'ayant pas de grandes connaissances en design, je suis heureuse de faire cette visite en ta compagnie. J'ai craqué pour les chaises-longues, comme souvent mais celles-ci sont magnifiques.
Le rayon plastique m'a fait penser à ce que j'ai entendu ce matin de la bouche d'Agnès Varda. Je te mets le lien vers cette émission où je suis sûre tu trouveras ton bonheur.
https://www.franceculture.fr/emissions/les-masterclasses/agnes-varda-est-ouvert-au-hasard-et-le-hasard-apporte-les-choses
Si j'allais du côté de l'Atomium dont je garde un excellent souvenir, je serais ravis de voir une telle exposition.
Bonne fin d'été, Tania, et merci de ta fidélité sur mon site.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour le lien, Maïté, je l'écouterai quand j'aurai plus de temps devant moi. Je n'ai pas encore vu le dernier film de Varda mais c'est à mon programme. (Lu ta réponse et les correctifs de l'article sur Bordeaux, que je compte bien visiter un jour.) Bonne journée.

Écrit par : Tania | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour l'idée de visite, je me cantonne souvent aux musées du centre-ville ou du Cinquantenaire.

Écrit par : Anne | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Une occasion de retourner aux pieds de l'Atomium.

Écrit par : Tania | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Intéressant bien sûr mais cet art nouveau a tout de même quelque chose de froid. Je ne pourrai pas vivre dans un tel environnement. Par contre, oui en ce qui concerne les cuisines. Là la modernité s'impose.

Écrit par : armelle | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, Armelle. Je préfère aussi le bois au métal, le tissu ou le cuir au plastique. Une cuisine moderne a bien des atouts pratiques, c'est vrai.

Écrit par : Tania | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire