Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2017

Le kanji Mā

haddad,hubert,ma,roman,littérature française,haïkus,santoka,japon,marche,poésie,amour,culture« Un matin, dans un bruissement léger de grelots, vint s’asseoir parmi des enfants de tous âges une adolescente d’une beauté mystérieuse vêtue d’une simple robe et portant aux chevilles ces fins colliers tintinnabulants. Les élèves appliqués à tracer leurs caractères parurent ne pas s’apercevoir de sa présence. Radieuse, la belle jeune fille se saisit d’un roseau et traça le kanji :

avec une telle élégance du geste, chaque ligne d’encre ouvrant l’espace bien au-delà de l’espace de la feuille de papier, que Santōka s’en trouva stupéfié, comme si l’esprit cette fois s’inversait face au vide palpitant. N’était-ce pas cela le pur éveil, l’intuition immédiate de la totalité ? Mais l’intruse avait lâché son pinceau, pour quel motif effarouchée, et déjà s’enfuyait dans un froissement d’eau vive. Il eut le temps de voir scintiller les clochettes à ses chevilles parmi les fougères. 

Hubert Haddad,

 

 

Commentaires

ah bien sûr, les éditions Zulma :-) que des pépites :-)

Écrit par : Adrienne | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

Très beau passage. (la rencontre avec l'auteur était fort intéressante. Son érudition, sa discrétion, sa connaissance de la littérature, l'affabilité de l'homme, c'était un plaisir).

Écrit par : Aifelle | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Tania pour ce superbe extrait :-)
Je te souhaite un beau week-end.
Bisous

Écrit par : Denise | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne : Très souvent, oui !

@ Aifelle : J'imaginais un homme plein de délicatesse, ta description va dans ce sens. Bon week-end, Aifelle.

Écrit par : Tania | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

@ Denise : Nous nous sommes croisées à l'instant. Avec plaisir, Denise, à bientôt.

Écrit par : Tania | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

j'ai eu le plaisir de croiser hubert haddad à la montagne magique où il avait dirigé un stage d'écriture - il s'exprimait d'une voix douce, il avait un côté fragile qui m'a émue

Écrit par : niki | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

Une belle personnalité, je n'en doute pas. Merci, Niki.

Écrit par : Tania | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Quel beau texte ! Une telle poésie dans cette apparition fugace !

Écrit par : Ma librairie claudialucia | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Ravie qu'il te plaise aussi, ce passage si visuel et sonore à la fois.

Écrit par : Tania | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est un beau texte qui nous encourage à découvrir cette lecture. Et ton lien sur la signification de ma est très intéressant. Les codes japonais sont très différents des nôtres. J'ai une amie dont la belle fille est japonaise, elle est souvent démunie la pauvre. Elle étudie la langue et lit beaucoup pour pouvoir communiquer avec ses petits enfants. J'aime la phrase : Être vide, c’est être plein de rien... Merci Tania, belle après midi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis contente que tu aies ouvert ce lien, qui m'a beaucoup intéressée aussi.
Le vide et le plein, c'est le titre donné par Nicolas Bouvier à certains de ses carnets sur le Japon. Bonne nuit, Brigitte.

Écrit par : Tania | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire