Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/05/2017

Rien ne se répète

Aleramo Orsa minore.jpg

 

« Apprendre à l’école de la vie ! C’est ce que nous nous répétons à chaque tournant, et chaque fois nous y croyons ! Alors qu’en réalité rien ne nous sert de leçon, que rien ne se répète pareillement, et qu’il n’y a qu’une chose qui reste égale dans le temps : notre regard, quand il s’élève de la vie vers le fond du ciel, dans une persuasion d’oubli. »

Sibilla Aleramo, Ursa minor

Commentaires

rien ne se répète tout à fait pareillement, sans doute, mais dire que "rien ne nous sert de leçon"?
on peut tout de même appliquer quelques schémas, l'expérience aidant, on ne part pas chaque fois de zéro ;-)

Écrit par : Adrienne | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Aveu d'une grande passionnée, sans doute. Dans un autre passage, Aleramo revient sur cette idée : "D'innombrables fois dans la vie, certes, je me suis méprise, d'innombrables fois, certes, je n'ai pas su comprendre ; et j'ai souffert, et j'ai fait souffrir, et des heures qui auraient pu s'écouler avec plus de douceur ou de grandeur, je les ai désespérément vouées à de vaines passions, à des échos trompeurs. Mais jamais, jamais, je n'ai été absente de la vie, jamais la vie ne m'a trouvée indifférente : ni même dégoûtée, non plus qu'ingrate." (Autres carnets)

Écrit par : Tania | 31/05/2017

Ne jamais être absente de la vie... pourrait servir de consigne quotidienne (à l'aube grise ou rose :-), quelle merveilleuse formule !

Écrit par : Witchy | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Absolument ! Merci, Witchy.

Écrit par : Tania | 31/05/2017

Je préfère l'extrait sur le commentaire d'Adrienne. Je m'y retrouve mieux. Il y a quelque chose d'un peu trop péremptoire dans le premier extrait. Je suis plus optimiste qu'elle sur ce que l'on apprend au fil du temps.

Écrit par : Aifelle | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Sibilla Aleramo a trente-six ans quand elle écrit cela. Elle est souvent tombée amoureuse, je l'imagine prompte à s'exalter.
Je crois aussi que nous apprenons au fil du temps, Aifelle, et parfois au prix de certains renoncements à nous-même.

Écrit par : Tania | 31/05/2017

Une bien belle découverte pour moi ! J'ai lu également les extraits de ton billet précédent. Une écriture qui me touche, une auteure à retrouver pour moi...
Merci Tania !

Écrit par : fifi | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Tania pour ce bel extrait. Je pense que la vie nous en apprend chaque jour, à nous de laisser notre coeur ouvert.
Bisous

Écrit par : Denise | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

@ Fifi : Il y a beaucoup d'autres passages que j'aurais pu citer, même si tout n'est pas égal dans ce recueil de notes éparses.

@ Denise : ... et de laisser notre regard s'élever vers le ciel ! Merci.

Écrit par : Tania | 31/05/2017

Ton extrait me fait penser à la chanson de Barbara:
"Chaque fois qu'on aime d'amour,
C'est avec "jamais" et "toujours".
On refait le même chemin
En ne se souvenant de rien"...

POur moi aussi une belle découverte, merci!

Écrit par : colo | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Chaque jour la vie est différente et chaque jour elle enrichit ceux qui savent s'ouvrir à elle

Écrit par : Chinou | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

@ Colo : Ah merci de me rappeler ces paroles de Barbara. Belle journée, Colo.

@ Chinou : Paroles de sagesse - merci, Chinou.

Écrit par : Tania | 01/06/2017

Écrire un commentaire