Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/04/2017

Dame en bleu

RIK-WOUTERS_Lady in blue before a mirror.jpg
Rik Wouters, Dame en bleu devant une glace, (1914), huile sur toile, 121 x 123 cm, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique,
inv. 8660, legs de Mme Delporte-Livrauw et du Dr Franz Delporte, Bruxelles, 1973–1976
© Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles / photo : J. Geleyns - Ro scan

« Assignant à la couleur une valeur expressive dégagée de la seule notation impressionniste, Wouters contribue à un mouvement général d’émancipation de la représentation inféodée à l’observation. Ainsi, lorsqu’il peint La Dame en bleu, il lie l’assomption jubilatoire de l’instant amoureux à l’atomisation de la représentation. De là son goût pour le motif du tableau dans le tableau qui lui permet – sans devoir se frotter à la délicate question de la mort du sujet – de laisser sa peinture esquisser le terme même de sa recherche : paysage ou figure, l’image accrochée au mur et captée dans le reflet du miroir se dénoue en pur jeu plastique. »

Dossier de presse

Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017

Commentaires

Aie ... l'extrait est fort compliqué, je l'ai lu trois fois... je ne comprends pas mais cela me paraît intéressant, quelqu'un peut-il m'expliquer ?

Écrit par : Witchy | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Aïe oui, ce doit être un historien d'art qui a écrit cela.

" Assignant à la couleur une valeur expressive dégagée de la seule notation impressionniste (...)" peut vouloir dire qu'à l'inverse des impressionnistes, qui sont fort dans les "valeurs", (et les nuances), il préfère la couleur pure (les couleurs primaires entre autres, rouge, bleu, jaune, et la "violence" de la couleur. Du moins, les couleurs chantent. Un peu comme chez les Fauves français...

Avec "un mouvement général d’émancipation de la représentation inféodée à l’observation"... J'ai un peu de mal aussi. Parle-t-il du peintre? Ou du spectateur? Du peintre, sans doute...

A son époque, on reste encore près du sujet. C'est-à-dire que le modèle est devant vous et que le peintre le reproduit consciencieusement. Observation/peinture copiage.

Ici, Wouters interprète ce qu'il a vu. Le visage de Nel est brouillé dans le miroir. Tout est esquissé, de manière à ce que nous voyions surtout le bleu de la robe.

C'est un portrait assez bouleversant aussi car on peut rapprocher le visage de Nel dans le miroir (flouté, disloqué) à celui de Wouters, victime d'un cancer, plus tard... J'ai parlé un jour avec une personne qui avait été bouleversée par ce portrait.

Écrit par : Pivoine | 15/04/2017

C'est juste un avis que je me suis permis d'émettre, j'espère que Tania ne m'en voudra pas d'avoir commenté à mon tour... Elle expliquera sûrement très bien et mieux et plus complètement que moi quand elle rentrera...

Personnellement, un commentaire fait par un artiste peintre qui s'exprime simplement m'apporte parfois plus que le commentaire compliqué d'un historien de l'art. Pourtant, on peut faire de l'histoire de l'art en s'exprimant simplement et de façon lisible par tous.

Écrit par : Pivoine | 15/04/2017

elle a un charme fou cette belle dame en bleu

Écrit par : Dominique | 07/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ah, celui là je l'adore car j'aime tant le bleu.

Écrit par : Bonheur du Jour | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Du jargon de critique d'art, désolée. Merci à Pivoine pour la tentative d'interprétation. Couleurs, reflets, inachèvement, tout me plaît dans ce chef-d'oeuvre de Rik Wouters. (L'audioguide, dont j'ai beaucoup apprécié les explications pour cette exposition, le décrit très bien et guide le regard du visiteur vers toutes ses composantes.)

Écrit par : Tania | 17/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire