Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/02/2017

Portrait de Paul

Picasso Moma PR_8-Picasso-PR-print.jpg« Le portrait de Paul lui-même, un dessin dont la lumière du jour a, depuis 1919, fait pâlir le trait, est plus attachant aussi. Paul est élégant, moustaches, bottines et costume à gilet. Il est assis, décontracté, sur une chauffeuse, le bras gauche nonchalamment posé sur le dossier. La main droite, aux doigts fins, repose sur l’un de ses genoux, accompagnée de son éternelle cigarette. Ce petit tableau est dessiné, comme le grand portrait familial, à la manière d’Ingres, avec, en revanche, l’œil perçant et malicieux de mon grand-père, très Picasso. « Un mélange d’aise et de sophistication accompagné d’un regard intense qui était sa marque de fabrique. » (Michael FitzGerald)

Anne Sinclair, 21, rue La Boétie

Pablo Picasso, Portrait de Paul Rosenberg, Hiver 1918-1919, Collection particulière © Succession Picasso 
(Reproduction du MoMA d'après une photo, de moindre qualité que le portrait sans ombre exposé à Liège)

Commentaires

En admirant ce Portrait peint par Picasso, je ne peux m’empêcher de regretter les "figuratifs"... Ses essais de peintures "cérébrales" ainsi que ceux des autres me laissent nostalgique d'un art pictural plus figuratif, moins intellectuel mais tellement empreint de beauté pure, d’esthétique et de poésie... on en est venu à une débauche de choses faciles qui sont le "pain béni" des critiques...

Écrit par : doulidelle | 11/02/2017

je crois que ces bottines sont en réalité des guêtres; les hommes élégants de l'époque en portaient, imités en cela par mon grand-père dans les années 20 ;-)
blanches, les guêtres, puisque de toute façon ce sont les femmes qui veillent à ce qu'elles le restent ou le redeviennent ;-)

Écrit par : Adrienne | 11/02/2017

Simplicité, élégance du trait, du portrait !

Écrit par : fifi | 11/02/2017

@ Doulidelle : En tout cas, je me souviens de la surprise de mes élèves découvrant au musée Picasso, à Paris, qu'il savait très bien dessiner et à quel point, tout au long de sa vie, il a renouvelé sa peinture.

@ Adrienne : J'ai pensé à des guêtres, comme toi, puis j'ai trouvé des bottines 1900 sur le site d'un bottier qui ressemblent fort à celles de Paul Rosenberg (en dessous de celles pour femmes) : http://artecuir.info/bottines-1900/

@ Fifi : N'est-ce pas ? Bon week-end, Fifi.

Écrit par : Tania | 11/02/2017

Très beau dessin ; l'homme est élégant.

Écrit par : Aifelle | 12/02/2017

Picasso, quel grand peintre. Quant au livre d'Anne Sinclair, vous me donnez envie de le lire. Mais je n'arrive pas à suivre vos innombrables lectures !
Bon dimanche.

Écrit par : Bonheur du Jour | 12/02/2017

Magnifique dessin tout en finesse. J'aime beaucoup.
Bon dimanche.

Écrit par : Denise | 12/02/2017

@ Aifelle : Il l'était.

@ Bonheur du Jour : Je retournerai au musée Picasso, l'accrochage a été renouvelé depuis son extension. Bon dimanche à vous.

@ Denise : Merci de le dire, Denise.

Écrit par : Tania | 12/02/2017

Impressionnant de retrouver un si beau tableau peint par Picasso et de savoir que c'est le grand père d'Anne Sinclair, la superbe journaliste de TF1 avec son émission du magasine politique 7 sur 7. Belle soirée Tania

Écrit par : bizak | 12/02/2017

Et le livre et l'exposition permettent de découvrir leurs liens. Bonne semaine à toi.

Écrit par : Tania | 13/02/2017

Je vais programmer un article sur le musée La Boverie car tes comptes-rendus montrent qu'il vaut le détour. On a beaucoup parlé de Mons 2015 mais on sent aussi un renouveau culturel, je trouve, ces dernières années à Liège (peut-être même plus qu'à Mons, maintenant que Mons 2015 est passé).

Bonne semaine Tania.

Écrit par : Un petit Belge | 13/02/2017

Merci à toi de relayer ces billets. J'ai vraiment l'impression que la Boverie a pris un excellent départ avec ses premières expositions. En plus, le parc de la Boverie est très accessible en train puis à pied, tout droit en sortant de la gare des Guillemins. (Il y a longtemps que je ne suis plus allée à Mons, je ne pourrais comparer.)

Écrit par : Tania | 13/02/2017

J'aime ce portrait tout en délicatesse tout comme j'aime beaucoup aussi Anne Sinclair. Mon grand-père maternel avait ramené de la guerre de 14 des bottines similaires à celles de Paul, le grand-père fin connaisseur d'art. Je pense que grâce à sa vigilance, certains de ses tableaux ont pu parvenir à nos yeux car ils ont été cachés ici, dans les alentours de Bordeaux.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 18/02/2017

Bonjour, Maïté. Anne Sinclair consacre tout un chapitre à Floirac, où son grand-père avait loué "le Castel", elle s'est rendue sur place pour s'en faire une idée plus précise.

Écrit par : Tania | 19/02/2017

Les commentaires sont fermés.