Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/01/2017

Piot le japonisant

A la fin de l’exposition « Ukiyo-e », aux MRAH, une salle est réservée à Dimitri Piot, dessinateur et illustrateur, né à Bruxelles en 1979. Il crée des images sur des sujets contemporains dans le style de l’ukiyo-e, jouant sur l’anachronisme volontaire. Par exemple, dans une série sur l’histoire du Japon moderne, il montre un trio en kimono traditionnel regardant le lancement d’un satellite ou encore des flâneurs sur un paisible bord de mer tandis qu’au loin explose le champignon nucléaire d’août 45 (voir le site de l’éditeur).

ukiyo-e,exposition,bruxelles,musées royaux d'art et d'histoire,cinquantenaire,estampes japonais,art,technique,estampe,japon,culture
© Dimitri Piot, Osumi, 2012

Ses couleurs sont très douces, très nuancées. Une quarantaine d’œuvres sont exposées, de genres variés. Pour une exposition de design, Options of Luxury, il a dessiné des produits de mode sous un angle japonisant (à voir sur son site). Une série de doubles pages extraites de ses petits romans dessinés – un dessin par page, « de la taille d’un paquet de cigarettes » (note de l’éditeur) conjuguent sobriété et contemplation. Ses dessins du monde du travail, très graphiques, sont surprenants.

ukiyo-e,exposition,bruxelles,musées royaux d'art et d'histoire,cinquantenaire,estampes japonais,art,technique,estampe,japon,culture
© Dimitri Piot, Salaryman

Invité spécial de l’exposition « Ukiyo-e », Dimitri Piot y montre aussi Bruxelles. La jolie vue vers la Grand-Place depuis le Mont des Arts, avec le mont Fuji dans le lointain, fait partie d’une série consacrée aux 150 ans des relations belgo-japonaises. Conçues pour la circonstance, les trois vues verticales des arcades du Cinquantenaire, Après les nuits (2016), sont plus personnelles, inspirées par sa vision du site où il arrivait à pied en revenant du centre, dans différentes ambiances et à des heures peu fréquentées : neige, pluie, couchant – un haïku visuel.

Ukiyo-e, les plus belles estampes japonaises, Musées royaux d’Art et d’Histoire, 21/10/16 > 12/2/2017
Prolongation : 18 & 19/2, 25 & 26/2 et 4 & 5/3

Commentaires

oh oui, j'ai beaucoup aimé ses dessins!
j'étais pourtant fatiguée après avoir longuement parcouru (et reparcouru) l'expo, mais j'ai pris le temps de tout admirer en détail de ses dessins à lui aussi!

Écrit par : Adrienne | 28/01/2017

Répondre à ce commentaire

Que tout cela est fin, délicat, poétique ! J'aime infiniment les dessins japonais pleins de grâce et de légèreté. Curieux pour un peuple qui pouvait être si violent et cruel. Mais on sait que les contraires s'attirent.

Écrit par : Armelle | 28/01/2017

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne : C'était aussi un objectif de ma deuxième visite ; la première fois, j'étais passée trop vite devant son travail.

@ Armelle : Oui, Armelle, c'est admirable. Dimitri Piot semble à l'aise dans ce type de dessin adapté au monde actuel.

Écrit par : Tania | 28/01/2017

Répondre à ce commentaire

C'est très intéressant comme démarche, à la fois actuel et dans une continuité. Et le résultat a l'air très réussi.

Écrit par : Aifelle | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

ah ça alors ! il faut un certain culot ET un certain talent

Écrit par : Dominique | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

@ Aifelle : Il l'est, même si sa technique est différente.

@ Dominique : Sa première bande dessinée, "Koryu d'Edo", était déjà inspirée par le Japon : https://www.youtube.com/watch?v=kfhFHzx8FIA

Écrit par : Tania | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour toutes ces belles images.

Écrit par : lewerentz | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Avec plaisir, bon dimanche.

Écrit par : Tania | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Un grand merci Tania pour vos magnifiques billets sur les estampes japonaises, c'est superbe.
Bon dimanche et mes amitiés.

Écrit par : Denise | 29/01/2017

Répondre à ce commentaire

Tant mieux si un peu de leur beauté passe ici, Denise, bonne semaine.

Écrit par : Tania | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Très intéressante juxtaposition des deux mondes et puis, c'est beau comme dessin et couleurs.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord, Maïté.

Écrit par : Tania | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire