Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2016

Akarova dansant

Vierge folle baugniet_akarova_24.jpg« La danseuse belge Marguerite Acarin (1904-1999) s’inspire notamment de l’art géométrique d’avant-garde d’un groupe d’artistes bruxellois, proches de courants internationaux comme De Stijl. Son mari, Marcel-Louis Baugniet (1896-1995), lui trouva son nom d’artiste à consonance russe Akarova parce qu’elle admirait les Ballets russes.

Baugniet était un peintre, lithographe et créateur moderniste. Baugniet et sa femme restèrent bons amis même après leur divorce en 1928. Akarova et Baugniet dessinaient ensemble ses costumes et les décors de ses ballets et elle jouait le rôle principal dans les tableaux et gravures de l’artiste. Les photos donnent l’impression que la danse d’Akarova consistait en poses anguleuses, abstraites et en gestes plutôt dépourvus d’émotions. Les critiques de l’époque parlent d’une « œuvre d’art géométrique vivante », mais aussi de « purisme et hédonisme ». »    

Guide du visiteur, « Zot geweld Dwaze maagd », Mechelen, Hof van Busleyden, 2016. 

© Marcel-Louis Baugniet, Akarova dansant, 1914 (Source : Nouveau tempo libero)

Commentaires

j'aime beaucoup cette danseuse et ce portrait plein de vie

Écrit par : niki | 17/12/2016

divorcée en 1928? je compte bien qu'elle n'avait que 24 ans? à peine mariée, alors, comme certaines vedettes du show-biz d'aujourd'hui ;-)
bon week-end, Tania!

Écrit par : Adrienne | 17/12/2016

@ Niki : Je cherche des renseignements (depuis cette expo) sur son espace atelier visité il y a longtemps en la présence d'Akarova même, très accueillante et sympathique, mais je ne me souviens pas des circonstances. Sans doute était-ce à cette adresse renseignée à l'Inventaire du Patrimoine, où elle avait son théâtre, peut-être une visite organisée par l'Arau ? Mémoire, quand tu fais défaut ! http://www.irismonument.be/fr.Ixelles.Avenue_de_l_Hippodrome.72.html

@ Adrienne : Son second mariage durera encore moins longtemps que le premier ! Mais elle était restée en bons termes avec Baugniet. Bon week-end, Adrienne.

Écrit par : Tania | 17/12/2016

On a l'impression qu'elle s'enfuit sur la pointe des pieds ...
Comme l'année 2016 ;-)

Écrit par : Pâques | 17/12/2016

Je la trouve très expressive, tout en souplesse et...discrétion!

Écrit par : colo | 18/12/2016

@ Pâques : En effet? Finir l'année en dansant ?

@ Colo : Bon dimanche, tout en légèreté !

Écrit par : Tania | 18/12/2016

Les commentaires sont fermés.