Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/12/2016

Pluie déchaînée

woolf,virginia,journal,tome 6,1934-1936,littérature anglaise,culture« Pluie déchaînée sur le bassin. Le bassin est criblé de petites épines blanches qui surgissent et disparaissent ; le bassin est hérissé de petites épines bondissantes, semblables aux piquants d’un jeune porc-épic. Il se hérisse, et puis des vagues noires le traversent : frissons noirs ; et les petites épines d’eau sont blanches. Pluie désordonnée, que les ormes font rebondir. Le bassin déborde d’un côté. Les feuilles des lis d’eau tirent sur leur tige ; la fleur rouge, un pétale battant au vent, part à la dérive. Tout à coup, pendant un moment, la surface est parfaitement lisse, et puis piquetée d’épines semblables à du verre mais qui rebondissent sans arrêt. Passe une rapide tache d’ombre, et maintenant voici la lumière du soleil : verte et rouge, resplendissante : le bassin est vert sauge, l’herbe d’un vert éclatant ; baies rouges dans les haies ; vaches très blanches ; du violet au-dessus de Asheham. »

Virginia Woolf, Journal (Jeudi 4 octobre 1934)

Photo du buste de Virginia Woolf par Stephen Tomlin © 2016 Kim Stallwood

 

Commentaires

C'est beau ! On le voit...

Écrit par : witchy | 10/12/2016

Quel beau texte ! Quelle observation imagée de la pluie sur l'eau ! C'est ça le talent : faire des images insolites avec des mots et nous donner le plaisir de les imaginer avec poèsie pour faire chanter le cœur.---

Écrit par : doulidelle | 10/12/2016

comme toujours avec virginia woolf, un beau texte :)

Écrit par : niki | 10/12/2016

Quelle symphonie de couleurs!

Écrit par : Zoë Lucider | 10/12/2016

@ Witchy : N'est-ce pas ?

@ Doulidelle : Ton enthousiasme me ravit.

@ Niki : Ici un festival visuel.

@ Zoë Lucider : Sa plume est un pinceau !

Écrit par : Tania | 10/12/2016

Magnifique extrait, vraiment, on voit ces "épines" danser, se hérisser, le tout en couleurs. Merci.

Écrit par : colo | 10/12/2016

Ses notations de promenade, ses descriptions m'enchantent.

Écrit par : Tania | 11/12/2016

Un magnifique texte (et une belle traduction)! On dirait qu'elle peint avec les mots : les textures, les sons, les couleurs, la lumière, le bruit, tout y est!

Écrit par : Cathy | 15/12/2016

Bienvenue, Cathy. Oui, tout y est et quand nous lisons cela, nous y sommes.
P.-S. Pas moyen de laisser un commentaire sur C Comme, désolée.

Écrit par : Tania | 15/12/2016

Les commentaires sont fermés.