Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/09/2016

Tentation du passé

Avez-vous lu La lune de pluie de Colette (1873-1954) ? Publié en 1940 dans Chambre d’hôtel, ce récit entre dans « le cercle des grandes nouvelles » inauguré avec Bella-Vista (1937). Je ne vous en dirai rien d’autre. Voici le premier des extraits choisis, régalez-vous.

Colette couverture 1001 nuits.jpg

« A mes dépens, j’ai eu le temps d’éprouver que la tentation du passé est chez moi plus véhémente que la soif de connaître l’avenir. La rupture avec le présent, le retour en arrière et, brusquement, l’apparition d’un pan de passé frais, inédit, qu’ils me soient donnés par le hasard ou par la patience, s’accompagnent d’un heurt auquel rien ne se compare, et duquel je ne saurais donner aucune définition sensée. Haletant d’asthme parmi la nue bleuâtre des fumigations et le vol des pages une à une détachées de lui, Marcel Proust pourchassait un temps révolu. Ce n’est guère le rôle des écrivains, ni leur facilité, que d’aimer l’avenir. Ils ont assez à faire avec l’obligation de constamment inventer celui de leurs héros, qu’ils puisent d’ailleurs dans leur propre passé. Le mien, si j’y plonge, quel vertige ! »

Colette, La lune de pluie, Mille et une nuits, 2000, page 14.

Commentaires

C'est bon de trouver ainsi des textes qui sont un peu passésinaperçus

Écrit par : Dominique | 12/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas lu, c'est sûr. A retenir donc.

Écrit par : Aifelle | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

Tiens, un bel extrait d'un livre de Colette qui m'est totalement inconnu!

Écrit par : Colo | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

tiens, un bel inconnu de chez dame Colette!
intéressant, merci Tania :-)

Écrit par : Adrienne | 13/09/2016

Répondre à ce commentaire

Mon commentaire a disparu .. je disais que je ne connaissais pas ce titre mais que j'aime Colette et ses Claudine à qui je dois mon prénom. On pourrait répondre à Colette qu'il y a des écrivains tournés vers le passé comme d'autres vers l'avenir.

Écrit par : claudialucia | 15/09/2016

Répondre à ce commentaire

C'est un auteur que je n'ai aps lu. La citation est très belle, ca me donne envie de découvrir cet auteur, passé dans les classiques maintenant ( quoique ce titre que tu présentes soit peu connu)

Écrit par : maggie | 15/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas ce roman mais comme je te l'ai dit j'adore ce titre et j'aime Colette dont je ne connais presque que les "Claudine" qui m'ont donné mon prénom.. On pourrait répondre à l'écrivaine qu'il y a des écrivains tourné vers le passé et d'autres qui le sont vers l'avenir. C'est aussi le rôle de l'écrivain de montrer où va notre monde, de pressentir l'avenir.

Écrit par : claudialucia | 16/09/2016

Répondre à ce commentaire

je n'ai pas lu celui-ci, mais j'ai d'autres livres de colette, que je ressors régulièrement pour y piocher quelques moments de belles pages -

Écrit par : niki | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire