Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/08/2016

Signé Virginia

Woolf Oxford Street 1905.jpg« Lundi 27 février [1905] Ai rédigé un article sur les Bienfaits du Rire à l’intention de Mrs. L. – en grande partie du moins. Je ne me presse pas car je tiens à le soigner encore davantage. Nessa est partie à Alexandra House après déjeuner & moi j’ai emmené ce chien, doué d’un sens extraordinaire d’ubiquité, en promenade. Il ne me quitte plus d’une semelle, me suit à l’étage, en bas, se couche à côté de mon bureau quand j’écris, tout cela dans l’espoir que je lui fasse faire un tour l’après-midi. Je l’ai entraîné directement dans Oxford Street. Les rues me plaisent davantage que ce sinistre Regents Park. J’aime à regarder les choses. Retour à la maison – j’avais acheté l’Academy, censé contenir mon article ; mais mon sang d’auteur bout de colère : le titre a été changé, la moitié du texte a été supprimée des mots ont été rajoutés, d’autres modifiés & tout ce salmigondis est signé Virginia Stephen. Ils auraient pu me demander mon avis. Avons dîné de bonne heure avant de nous rendre à la soirée à A[lexandra]. H[ouse]. où l’on donnait une pièce de théâtre – un divertissement interminable. »

Virginia Woolf, Journal d’adolescence

Oxford Street vers 1905 Photo Christina Broom / Museum of London

 

Commentaires

changer le texte d'un auteur, c'est comme enlever ou rajouter des couleurs au tableau d'un peintre, je comprends sa colère :-)

Écrit par : Adrienne | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Moi aussi ! J'ajoute un lien sur un article... à propos de son article.

Écrit par : Tania | 10/08/2016

Éloge du rire d'une part, colère si si si compréhensible de l'autre!
Oui, comme le dit l'article, on associe rarement WF avec le rire...merci!

Écrit par : Colo | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

VW, pardon!

Écrit par : Colo | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Rions-en ensemble !

Écrit par : Tania | 10/08/2016

A la lecture de cet extrait, on reste perplexe et interrogateur sur la santé mentale de l’écrivaine. --- La première partie de cet extrait et sa réaction n’est pas l’œuvre d’une dérangée psychique, tellement elle est bien construite. --- Je n’ai malheureusement pu lire l’avis du psychiatre cité par Tania, le lien ne fonctionnant pas. --- Quel que soit l’avis de ce professionnel, on peut supposer que le personnage a joué un rôle qu’elle a poussé à l’extrême, se prenant à un jeu qui la met à un avant-plan malsain de son entourage et ensuite du monde littéraire. --- Aurait-elle reçu la même célébrité en se trouvant parmi les écrivains ordinaires ? --- Son suicide ne pourrait être que l’aboutissement inconscient et accidentel du rôle qu’elle jouait. ---

Écrit par : doulidelle | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Tiens, ça ne fonctionne pas ? Je viens de cliquer sur le lien que je t'avais indiqué dans ma réponse et il s'est ouvert sans problème, ça vaut peut-être la peine de réessayer c'est un pdf :
http://www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr/academie_edition/fichiers_conf/Pouget1999.pdf

Écrit par : Tania | 10/08/2016

Il m'est arrivé de voir certains de mes croquis, accaparés, transformés, mes écrits et © supprimés. Dans ce siècle ou le "net" est à la portée de tous, plus rien ne m'étonne.

Écrit par : Chinou | 10/08/2016

Répondre à ce commentaire

Version contemporaine de la goujaterie, tu as raison de la dénoncer.

Écrit par : Tania | 10/08/2016

Écrire un commentaire