Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/07/2016

Umbra / Vertige

Pour la première fois, je suis allée jusqu’au monument érigé au bout de la plage d’Ostende et de la promenade Roi Baudouin, à la limite de Mariakerke.

spilliaert,ensor,mu.zee,het spilliaert huis,exposition,peinture,ostende,culture

Umbra, un bronze de 2002 signé Herlinde Seynaeve, est un hommage à Léon Spilliaert.

spilliaert,ensor,mu.zee,het spilliaert huis,exposition,peinture,ostende,culture

Posé sur des gradins circulaires, il s’inspire de son fameux Vertige (1908) où une femme en noir, son long foulard flottant sous le vent, affronte le vide du haut d’un escalier monumental.

spilliaert,ensor,mu.zee,het spilliaert huis,exposition,peinture,ostende,culture
A l’arrière-plan, les galeries royales et l’Hôtel Thermae Palace d’Ostende

 

Commentaires

Elle est fort belle cette sculpture, tout à fait dans la ligne du tableau; j'aime aussi l'idée de la mettre au bord de la mer, défiant le vent.
Quant à Spilliaert, tu sais que je partage ton goût pour ses peintures.
Un beso.

Écrit par : Colo | 16/07/2016

Répondre à ce commentaire

Ravie que tu l'aimes aussi, ce bel hommage à "notre" cher Spilliaert.
Un baiser en retour.

Écrit par : Tania | 16/07/2016

Ostende est le cadre d'un joli livre de V. Weidermann, publié l'été dernier, aux éditions Piranha. Il s'agit de "Ostende 1936, un été avec Stefan Zweig", un livre qui relate la vie et les interrogations de S. Zweig, J. Roth et quelques autres amis, durant un long été particulier,avec des monuments eux aussi disparus....Un joli moment de nostalgie.

Écrit par : Christine | 16/07/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas Ostende ; si jamais mes pas m'y conduisent un jour, je me souviendrai de ton billet.

Écrit par : Aifelle | 17/07/2016

Répondre à ce commentaire

@ Christine : Merci de me rappeler ce titre que j'ai lu dans la presse mais oublié de noter. Il m'intéresse, bien sûr.

@ Aifelle : Ville phare de la Côte belge, Ostende attire toujours du monde, même si elle a beaucoup perdu de sa splendeur. Bon dimanche, Aifelle.

Écrit par : Tania | 17/07/2016

Écrire un commentaire