Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/07/2016

Le quartier Pogge

Qu’y avait-il à voir dans ce coin de Schaerbeek où je n’ai jamais remarqué grand-chose en passant ? Dans le cadre des Estivales 2016, Yves Jacqmin nous a beaucoup appris lors de la promenade guidée du 26 juin dernier dans le quartier Pogge, pour une bonne part sous les parapluies. Le rendez-vous était donné place Pogge, où l’aubette du tram nous a abrités un moment – à l’arrêt Pogge, du nom d’un personnage de l’histoire locale.

schaerbeek,estivales,2016,pogge,place pogge,patrimoine,architecture,histoire locale,promenade guidée,patris,culture

Bien que nous y soyons sur la chaussée de Haecht, un amoureux du patrimoine y a fait apposer une plaque « place Pogge » sans valeur administrative pour rappeler le toponyme ancien de ce quartier de commerçants et d’artisans. Issu du brabançon dialectal (le nom se prononce « ge » et non « gue », sans doute dérivé de « Pouchelle » ou « Poesjenel »), Pogge est le surnom de Pierre De Cruyer (1821-1890), le petit « Tijl Uylenspiegel schaerbeekois » grand amateur de gueuze et de faro. Yves Jacqmin complètera cette visite-ci centrée sur l’architecture (aussi le 31/7) par une promenade contée axée sur les gens, le folklore et l’histoire locale (20/7 et 4/8).

« Les amis de Pogge », dès 1875, organisaient une kermesse en son honneur et promenaient sa statuette en cortège lors de la kermesse, une manière de faire la nique aux paroissiens de Saint-Servais, une des nombreuses histoires de la rivalité entre catholiques et laïques à Bruxelles. Ouvrier schaerbeekois, Pogge avait sa maison (et un âne) sur la petite place triangulaire, juste en face de l’athénée royal Alfred Verwée.

schaerbeek,estivales,2016,pogge,place pogge,patrimoine,architecture,histoire locale,promenade guidée,patris,culture

Le guide a attiré notre attention sur la toiture courbe à l’angle supérieur de la place, où une parcelle étroite (1m80 au sol) est occupée par des commerces – les anciens se souviennent de la dame corpulente quasi bloquée derrière le comptoir de son Bollewinkel (magasin de bonbons). La devanture est d’Henri Jacobs ; nous verrons de nombreuses traces Art nouveau dans les environs, parfois discrètes comme ce sgraffite protégé par une vitre au-dessus de la porte du n° 384 (maison à rez-de-chaussée commercial conçue en 1908 par l’architecte Gustave Strauven), parfois spectaculaires.

Derrière le platane remarquable de la place Pogge, un ensemble de maisons de style éclectique mériteraient un ravalement de façade. Sous l’arbre, on a élevé un monument à Emmanuel Hiel, un militant flamand libéral qui a été conseiller communal à Schaerbeek et a laissé une œuvre poétique et polémique (sculpture d’Emile Namur).

schaerbeek,estivales,2016,pogge,place pogge,patrimoine,architecture,histoire locale,promenade guidée,patris,culture

Vers le bas, une façade recouverte de briques jaunes en 1940 arbore encore en grand le nom de la bière Forst et de la brasserie Wielemans, à l’angle de la chaussée de Haecht et de la rue Goossens. Plus loin dans cette rue, nous nous arrêtons devant le Snack Pacha pour observer la façade d’une maison de commerce due à l’architecte Victor Boelens : ses occupants n’ont pas ménagé cette construction en beaux matériaux (châssis et porte actuels non conformes), Y. Jacqmin nous fait remarquer son rez-de-chaussée en pierre bleue, la brique de parement blanche d’origine belge (on ne la fabrique plus) et les frises en briques et pierre bleues, la lucarne centrale avec sa toiture, les consoles très découpées d’inspiration Art nouveau. La clientèle conservatrice de l’époque aimait mêler à la tradition un peu de modernisme.

Je vous laisse la surprise pour la suite du parcours – attention, ne tardez pas à vous inscrire auprès de PatriS, 14 promenades sur 26 affichent déjà complet. Vous y verrez d’autres façades intéressantes, vous apprendrez ce qui se cache parfois derrière un bâtiment récent ou en intérieur d’îlot. Vous suivrez l’ancien cours du Maelbeek et découvrirez du patrimoine industriel qui témoigne de la mixité de la ville au XIXe siècle, quand les fabriques et les logements se côtoyaient. Vous passerez devant une chapelle évangélique de 1900.

schaerbeek,estivales,2016,pogge,place pogge,patrimoine,architecture,histoire locale,promenade guidée,patris,culture

Si Yves Jacqmin nous a parlé du Bruxelles disparu, il nous a montré plusieurs endroits où apparaît encore le vieux Schaerbeek, de basses fermettes villageoises (rue de Jérusalem) qui figurent sur des peintures anciennes et dont l’avenir est problématique – le patrimoine sans grande valeur architecturale est menacé par la volonté communale de construire de nouveaux logements pour répondre à l’essor démographique. On ne trouve pas toujours des nouveaux propriétaires amoureux de la belle ouvrage comme ces Allemands qui ont rénové le numéro 20 de la rue Ernest Laude, une splendide façade Art nouveau due à Joseph Diongre, un architecte qui a su évoluer après la grande guerre et concevra de belles réalisations art déco dans d’autres communes.

Commentaires

Très intéressante visite, finalement il y avait à voir dans ce quartier. C'est bien que ces visites aient du succès, ça veut dire que les habitants ont envie de connaître l'histoire de leur ville.

Écrit par : Aifelle | 07/07/2016

Répondre à ce commentaire

Ces promenades guidées ont un très grand succès, oui, c'est réjouissant. Et si celle-ci ne montrait rien de spectaculaire, la belle maison Art Nouveau mise à part, elle m'a permis de mieux connaître le passé de ma commune, tu as raison.

Écrit par : Tania | 07/07/2016

un billet remarquable transcrivant une visite fouillée du patrimoine local.
J'aime bien le personnage de Pogge. il m'est sympathique, avec son âne.
Il y a toujours à apprendre des guides qui chacun à leur manière et sur une trame commune apportent leur touche d'intérêt personnel.
J'avais eu par le passé une démarche semblable pour mieux connaître ma ville et j'ai toujours aimé cet enrichissement.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 08/07/2016

Répondre à ce commentaire

Ton commentaire me touche, Maïté, je sais combien tu es attachée à ta ville, tu le fais bien passer sur ton blog. Mon billet est loin de tout rapporter de notre visite. Tout le mérite revient à l'historien-guide qui nous a transmis ce savoir à la fois historique et humain.

Écrit par : Tania | 08/07/2016

Tu m'avais caché que vous aviez un Tijl Uylenspiegel dans ta commune!;-))
L'histoire des gens liée à des quartiers, maison est toujours si intéressante! Quand, comment l'histoire s'est construite ainsi que ses habitations.
C'est si bien ces visites guidées qui nous font connaître l'histoire et les histoires nos propres villes-villages.
Merci!

Écrit par : Colo | 08/07/2016

Répondre à ce commentaire

Ces balades instructives se sont beaucoup développées, et c'est une aubaine, on apprend tant de choses, et on rectifie tant de "il me semble que, mais je ne suis plus certaine...."... et on regarde encore ces lieux qui peu à peu disparaissent et qu'au moins, certains d'entre nous sauveront dans leurs souvenirs...

Écrit par : Edmée De Xhavée | 08/07/2016

Répondre à ce commentaire

@ Colo : Tout simplement je l'ignorais. Il n'est pas difficile d'imaginer ce que certains voudraient bâtir à la place de ces vieilles maisons.

@ Edmée De Xhavée : C'est très intéressant pour découvrir un endroit qu'on ne connaît pas et aussi un endroit qu'on pense connaître, en effet.

Écrit par : Tania | 09/07/2016

Écrire un commentaire