Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/03/2016

Conversations

« Shawn connaît Shudi depuis l’âge de cinq ans et a vécu de près la tragédie du suicide de son père. Le père de Shudi s’appelait Wang. Pour protéger ses enfants, la mère de Shudi a décidé de leur donner son nom de famille à elle, Li.

joris,lieve,sur les ailes du dragon,voyages entre l'afrique et la chine,récit,littérature néerlandaise,belgique,commerce,échanges,rencontres,afrique,chine,culture« Il vous est arrivé de parler de la mort de son père, plus tard ?
– Non, non, il n’aime pas en parler.
– C’est la première chose qu’il m’a racontée quand nous nous sommes rencontrés.
– C’est parce que vous avez des conversations de train.
– Pardon ?
– C’est une expression qu’un journaliste a employée un jour. Il engageait la conversation avec des inconnus dans un train et pas une seule fois on ne l’a envoyé paître parce que les gens partaient du principe qu’ils ne le reverraient jamais. »

C’est ce que je fais : mener des conversations de train. Sauf que, parfois, elles durent des années. »

Lieve Joris, Sur les ailes du dragon. Voyages entre l'Afrique et la Chine

Lieve Joris avec Li Shudi, qui a vécu des années en Afrique du Sud © Lieve Joris (Source BibliObs)

Commentaires

Ah ah! Des conversations de train. Belle trouvaille

Écrit par : Zoë Lucider | 29/03/2016

Répondre à ce commentaire

c'est tout à fait ça, "des conversations de train", celles où des inconnus se délestent de leur vécu le plus intime ;-)

Écrit par : Adrienne | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

@ Zoë Lucider : N'est-ce pas ? Bonne journée, Zoë.

@ Adrienne : Tu connais bien ça, dirait-on ;-)

Écrit par : Tania | 30/03/2016

Comme j'aime cette trouvaille, les "conversations de train". Sans doute plus passionnant que les "conversations de boulot" ;-)

Écrit par : Margotte | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

Pour moi, ce sont, comme tu as pu t'en rendre compte sur mes deux derniers posts , des conversations de "croqueuse" Merci de ton passage chez moi. Le midi Tania, c'est loin , même en train. Mais dans quelle région du midi vas tu ?

Écrit par : Chinou | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

Je vais télécharger cet ouvrage sur ma plaquette Kindel. ---- Ce sera l’occasion de sortir de mon espace occidental étroit pour mieux comprendre les « autres » du monde à travers une approche récente et avertie d'autres cultures de notre planète. ---

Écrit par : doulidelle | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

Il m'est arrivé d'avoir -des conversations de train - c'est toujours enrichissant:-)

Écrit par : Pâques | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

@ Margotte : Sans aucun doute ;-) Cela arrive aussi parfois ailleurs.

@ Chinou : Nous allons en voiture à La Seyne sur mer (Var), non loin de Toulon. Une longue route, oui, mais cela vaut la peine.

@ Doulidelle : J'en suis ravie, bonne lecture, Doulidelle.

@ Pâques : N'est-ce pas, Marcelle ? Bonne journée.

Écrit par : Tania | 31/03/2016

Tiens une nouvelle expression ! en tout cas, merci pour l'extrait, ca me donne encore plus envie de découvrir ce livre !

Écrit par : maggie | 01/04/2016

Répondre à ce commentaire

Oui, l'expression est bien choisie! J'ai entendu une conversation de train entre deux femmes il n'y a pas si longtemps. Incroyable! j'ai cru qu'elles étaient amies intimes avant de m'apercevoir qu'elles ne se connaissaient pas!

Écrit par : claudialucia | 02/04/2016

Répondre à ce commentaire

@ Maggie : Une expression facile à retenir en tout cas !

@ Claudialucia : Et devant témoins, c'est étonnant, en effet ;-)

Écrit par : Tania | 02/04/2016

Écrire un commentaire