Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/01/2016

Situation

baricco,alessandro,mr gwyn,roman,littérature italienne,écrivain,écriture,portrait,culture

« Il finit donc par comprendre qu’il était dans une situation que partagent beaucoup d’êtres humains, mais pas moins douloureuse pour autant, à savoir : la seule chose qui nous fait nous sentir vivants est aussi ce qui, lentement, nous tue. Les enfants pour les parents, le succès pour les artistes, les sommets trop élevés pour les alpinistes. Ecrire des livres, pour Jasper Gwyn. »

Alessandro Baricco, Mr Gwyn

Commentaires

Bonne nouvelle, voilà Soie et Mr Gwyn sur ma liseuse; une situation enviable pour de beaux moments de vie.
Bonne journée Tania.

Écrit par : Colo | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Tania.
Un extrait marquant que j'avais repéré ;-)

Colo, "Soie" devrait te réjouir hautement.
Bonnes lectures , tous !

Écrit par : K | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

@ Colo : J'en suis heureuse - bonne lecture, chère Colo.

@ K : Je viens de corriger un "et" en "est", cela m'avait échappé à la relecture. Bonne journée, K.

Écrit par : Tania | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

J'aime bien cet extrait, il me donne envie d'en découvrir davantage !

Écrit par : Pâques | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

La situation que partagent beaucoup d'êtres humain fait partie de la triste constatation de leur destinée. ... A eux d'en trouver le remède en mettant dans le mixeur de la vie les peines, tout en ajoutant au dessus la compensation des joies trouvées ou sollicitées afin de récolter une vie supportable et même très heureuse. ...

Écrit par : doulidelle | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

La situation que partagent beaucoup d'êtres humain fait partie de la triste constatation de leur destinée. ... A eux d'en trouver le remède en mettant dans le mixeur de la vie les peines, tout en ajoutant au dessus la compensation des joies trouvées ou sollicitées afin de récolter une vie supportable et même très heureuse. ...

Écrit par : doulidelle | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

La situation que partagent beaucoup d'êtres humain fait partie de la triste constatation de leur destinée. ... A eux d'en trouver le remède en mettant dans le mixeur de la vie les peines, tout en ajoutant au dessus la compensation des joies trouvées ou sollicitées afin de récolter une vie supportable et même très heureuse. ...

Écrit par : doulidelle | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

@ Pâques : Bonne lecture, Marcelle !

@ Doulidelle : C'est le lot de tous les êtres vivants, et comme tu l'écris justement, à nous d'y mettre du sens et du positif. (J'ai eu la même blague que toi l'autre jour - même quand on pense que le commentaire n'est pas enregistré, en réalité il l'est du premier coup.)

Écrit par : Tania | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

je me souviens de ce passage :-)
je l'avais trouvé très juste (et à retenir :-))

Écrit par : Adrienne | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

A propos de "la seule chose qui nous fait nous sentir vivants est aussi ce qui, lentement, nous tue", Beckett va plus loin : "Elles accouchent à cheval sur une tombe... " (Godot).
En jouant avec la phrase de Baricco, cela peut donner : la seule chose qui, lentement, nous tue, est aussi ce qui nous fait nous sentir vivants.

Écrit par : Tania | 06/01/2016

Répondre à ce commentaire

Moi aussi depuis "Novecento" et"Soie" je n'ai rien lu de Baricco. Ce "Mr Gwyn" a l'air bien intéressant et j'aime beaucoup cette citation.
Bref! On a le choix entre ne pas vivre vraiment mais longtemps ou vivre vraiment (avec des valeurs et en donnant un sens à sa vie) mais pas longtemps! Pour moi, c'est vite choisi!

Écrit par : claudialucia | 09/01/2016

Répondre à ce commentaire

Oh ! Tu crois vraiment que vivre à son gré raccourcit la durée de notre vie ?

Écrit par : Tania | 09/01/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire