Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/12/2015

Don du verbe

Lanoye couverture.jpg« Ma Pit Germaine possède le don du verbe, enrichi par la puissance d’une mémoire infaillible. Elle n’arrête pas de parler une seule seconde. Calme, imperturbable et dans les moindres détails, elle relate sa journée : qui elle a vu, à quelle autre personne ça lui a fait penser et ce qui est arrivé jadis à cette dernière, récit qu’elle tient d’une troisième qui était mariée à un quatrième, mais ces deux-là sont maintenant en bagarre à cause d’une cinquième personne, qui est justement le fils ou la fille d’une sixième, à qui, tiens, elle a parlé la semaine dernière quand elle était en route pour… Etcetera. Un flot irrépressible de récits, dont chacun a un centre bigarré et pittoresque, un début peu clair caché dans un récit précédent et une fin tout aussi indécise faisant déjà entièrement partie du récit suivant.
Elle est l’inventrice de ce que j’appelle le racontage automatique. »

Tom Lanoye, Les boîtes en carton

Commentaires

Il y a ceux qui parlent pour ne rien dire , et puis, il y a les autres....
Prends donc tes crayons, et essaye de transmettre les couleurs dont tu me parles dans ton com. Les émotions se vivent...en "vrac" : pas besoin de connaitre la technique du dessin. Je suis sure que tu prendras plaisir. J'attends de voir le résultat. Bon week end fidèle lectrice.
Chinou

Écrit par : Chinou | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

« Racontage automatique » travers des bavards qui parlent pour ne rien dire et pour s’écouter parler. ... Travers de plus ne plus en fréquent dans notre société « cultivée ». ... Sans écouter l’autre, ils développent leurs bobards ou leurs considérations "philosophiques", ... L'autre prépare sa réponse en étalant sa culture ou les travers de la victime entre leurs lèvres. …

Écrit par : doulidelle | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

ma mère a ce don, ses histoires s'imbriquent indéfiniment grâce à des fils ténus qui sont des liens minuscules entre les divers personnages ou les événements qui leur arrivent :-)

Écrit par : Adrienne | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

Un livre que je lirai sûrement!
Même si le bavards invétérés, -la formule "racontage automatique" est parfaite-, me lassent horriblement après un temps...au début je ris en cherchant les liens.
Bon weekend Tania.

Écrit par : Colo | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

@ Chinou : Oh oh quel défi ! Merci à toi, Chinou.

@ Doulidelle : L'ennui avec ce genre de raconteurs ou de raconteuses, c'est qu'il n'y a plus d'échange possible - ni pauses ni silences à partager.

@ Adrienne : Alors tu es condamnée, comme disait Goethe de Mme de Stael, à te transformer en appareil auditif pour la suivre...

@ Colo : Pour la prochaine commande ? Moi aussi, je trouve cette formule parfaite. Lanoye a le chic pour en trouver. Bon week-end, Colo.

Écrit par : Tania | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

Cela doit être un peu pénible à la fin d'être contraint d'écouter sans cesse!

Écrit par : Alezandro | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

"Racontage automatique" ça me fait sourire et c'est tellement juste. mais que c'est fatigant dans la vie ce genre de personne !

Écrit par : Aifelle | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

@ Alezandro : Je le pense aussi. Bon dimanche, Alezandro.

@ Aifelle : Oui, on s'amuse du personnage, mais on préfère souvent l'éviter.

Écrit par : Tania | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

"...de tout ce qu'elle voit et entend, elle fait un mythe, et de tous ces mythes réunis une fresque inégalée. Ou, comme le formule souvent mon père : même quand elle dort, elle continue à raconter."
Je me souviens bien du racontage automatique de Pit Germaine. Un livre qui m'avait emballé, il y a environ un an.

Écrit par : christw | 10/12/2015

Répondre à ce commentaire

Merci de me rappeler votre lecture, je vais ajouter le lien à mon billet précédent.
http://christianwery.blogspot.be/2014/12/dans-les-cartons-de-tom.html

Écrit par : Tania | 10/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire