Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/10/2015

Icône surréaliste

Muse Kiki Man Ray Violon d'Ingres.jpg« Comme le souligne Herbert Lottman*, Kiki ne pose plus pour les autres. Elle est son modèle préféré. Elle l’inspire ; il improvise des poses, la photographie avec des objets, organise des mises en scène. C’est avec Kiki comme modèle qu’il invente le surréalisme en photographie. Elle devient une icône surréaliste. Il la modèle à sa guise, elle le regarde avec amour. »

 

Bertrand Meyer-Stabley, 12 muses qui ont fait l’Histoire

 

* (dans Man Ray à Montparnasse)

 

 Man Ray, Violon d’Ingres © Man Ray Trust / Adagp

 

 

 

 

Pour information, Anna Puig Rosado expose ses photographies de Tel-Aviv

à Dieulefit du 17 octobre au 29 novembre 2015 : http://www.annapuigrosado.net/fr/page_1030.html

Commentaires

Quelle belle musique que la photographie de Man Ray !

Écrit par : Liousha Tiki | 17/10/2015

Répondre à ce commentaire

N'est-ce pas ? On ne s'en lasse pas.

Écrit par : Tania | 17/10/2015

ça m'a toujours un peu dérangée, ce corps traité en objet

Écrit par : Adrienne | 17/10/2015

Répondre à ce commentaire

A ce beau souvenir de mes vingt ans, quand je flirtais amoureusement avec le surréalisme, … pour moi, il était en photo ce que Magritte était en peinture (j’étais un fan de Magritte). … Je suis vieux, mais ces souvenirs d’une époque de ferveur ont ravivé le feu dormant de ma vieille mémoire … J’ai longuement survolé la toile et j’en ai frissonné de plaisir. … Merci Tania …

Écrit par : Doulidelle | 17/10/2015

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne : J'y vois un hommage au corps féminin - les ouïes du violon forment aussi deux "f". (Pour ma part, je préfère de loin ces inspirations d'artistes aux corps objets de la publicité.)

@ Doulidelle : Merci à toi de t'en souvenir ici. Je me souviens bien de cet épisode de ta jeunesse que tu as raconté avec enthousiasme : http://phmailleux.e-monsite.com/pages/surrealisme-et-merveilleux-magritte-delvaux-dali.html

Écrit par : Tania | 17/10/2015

Dan Franck l'avait fortement évoqué dans "Bohèmes"!

Écrit par : Alezandro | 17/10/2015

Répondre à ce commentaire

Célébrissime photo ! On ne connaît pas toujours l'histoire du modèle et c'est dommage, c'était une époque bouillonnante côté création.

Écrit par : Aifelle | 18/10/2015

Répondre à ce commentaire

@ Alezandro : Bertrand Meyer-Stabley reprend le récit de leur première rencontre par Man Ray dans ses Mémoires : le garçon de café ne veut pas servir Kiki ni son amie "parce qu'elles ne portaient pas de chapeau", puis le gérant lui reproche son accoutrement équivoque. "Elle se leva, cria que tout le monde la connaissait, qu'elle ne mettrait plus jamais les pieds dans ce café et qu'elle le ferait boycotter par tout le monde. Puis elle mit un pied sur sa chaise et l'autre sur la table, qu'elle enjamba. Elle sauta ensuite à terre, gracieuse comme une gazelle." Marie Vassiliev qui accompagnait Man Ray invite les deux jeunes filles à leur table - et le garçon s'excuse, ne sachant pas qu'elles étaient "leurs amies" !

@ Aifelle : Voir ma réponse précédente : cela bouillonnait, en effet. C'est le mérite de cet essai, amener à s'intéresser aux femmes sous leurs portraits plus connus qu'elles.

Écrit par : Tania | 18/10/2015

Répondre à ce commentaire

Un beau récit que celui de Kiki enjambant la table. Pour ma part, je trouve que le corps de la femme-violoncelle est magnifié avec cette image plutôt qu'exploité.

Écrit par : claudialucia | 18/10/2015

Répondre à ce commentaire

Un beau récit que celui de Kiki enjambant la table. Pour ma part, je trouve que le corps de la femme-violoncelle est magnifié avec cette image plutôt qu'exploité.

Écrit par : claudialucia | 18/10/2015

Répondre à ce commentaire

N'est-ce pas ? Merci, Claudialucia.

Écrit par : Tania | 18/10/2015

Écrire un commentaire