Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/06/2015

Expos en vrac

Dimanche matin, j’arrivais d’un bon pas aux Musées Royaux des Beaux-Arts pour revoir la rétrospective Chagall (qui s’achève le 28 juin) quand j’ai remarqué les gens qui attendaient sur les marches – le week-end, depuis janvier, le musée n’ouvre ses portes qu’à onze heures au lieu de dix. Quelques-uns patientaient, sans doute pour être les premiers dans la file, mais la plupart des arrivants s’en allaient – quel horaire dissuasif, malencontreux, pour les visiteurs d’un jour ! 

bruxelles,exposition,chagall,mrbab,bozar,architecture,v+,lingerie,3d,gao xingjian,peinture,culture

Cap sur le Palais des Beaux-Arts ou Bozar, tout proche, où j’ai vu bien des choses réjouissantes. D’abord V+ 2014-2015, une exposition d’architecture, présentée dans les anciennes boutiques côté rue, – bonne idée de faire revivre ces espaces bien éclairés. Des documents, matériaux, maquettes, autour de « cinq projets publics en cours d’étude ou de chantier » : un château d’eau (Ghlin), un centre culturel (Deinze), des musées – de la mode et du design (Bruxelles), du folklore (Mouscron) – et un cinéma (Charleroi).  (Jusqu’au 20 septembre.) 

bruxelles,exposition,chagall,mrbab,bozar,architecture,v+,lingerie,3d,gao xingjian,peinture,culture

Ensuite, et c’est aussi entrée libre, en marge de la grande exposition « Les Belges. Une histoire de mode inattendue », le joli coup de pub d’une célèbre marque de lingerie qui fête ses 150 ans, à gauche du grand hall Horta : « La mémoire de l’intime ». Cette entreprise belge met en scène l’évolution de ses parures à même la peau à travers « une sélection remarquable d'articles de lingerie datant de 1865 à nos jours ». Une présentation originale, de quoi réjouir les yeux et aussi apprécier de ne plus vivre à l’époque des corsets ! (Jusqu’au 28 juin.) 

bruxelles,exposition,chagall,mrbab,bozar,architecture,v+,lingerie,3d,gao xingjian,peinture,culture

De l’autre côté du hall, on est loin du travail des petites mains qui assemblent jusqu’à trente éléments pour fabriquer un soutien-gorge. Place à l’impression en trois dimensions : « Making a difference / A difference in making ». Les balbutiements de la 3D font place à présent à des objets très originaux, voire des œuvres d’art ou de design, et à des matériaux nouveaux pour  l’ingénierie et les sciences. On imprime même des robes ! Etonnant. (Jusqu’au 23 juin.)

bruxelles,exposition,chagall,mrbab,bozar,architecture,v+,lingerie,3d,gao xingjian,peinture,culture

De retour aux Musées des Beaux-Arts, c’est la foule des grands jours : la queue serpente pour l’achat des tickets – les Amis des Musées, heureusement, accèdent directement aux expos avec leur carte de membre. Quel monde à la rétrospective Chagall ! Une fois de plus, je vérifie qu’il vaut toujours mieux, quand on le peut, visiter une grande exposition à ses débuts et en semaine, pour regarder tout bien à l’aise. (Vu l’affluence, on a prévu des nocturnes pour les derniers jours.) 

bruxelles,exposition,chagall,mrbab,bozar,architecture,v+,lingerie,3d,gao xingjian,peinture,culture
©
Gao Xingjian, Ailleurs, Musées Royaux des Beaux-Arts, Bruxelles.

Terminons avec Gao Xingjian, dont je n’ai malheureusement pas vu la récente rétrospective au Musée d’Ixelles. Il présente ici « L’éveil de la conscience ». Au bout du magnifique Forum où je n’avais pas encore remarqué l’accrochage de « Visio Smaragdina », vision d’émeraude de Thierry De Cordier (2009), c’est dans la première salle à gauche que le peintre et écrivain, prix Nobel de littérature 2000, a installé six œuvres monumentales « créées spécialement pour les lieux ». A l’encre de Chine sur toile blanche, une invitation à la méditation et à la contemplation. Des banquettes permettent de laisser le regard s’immerger dans cette « mer d’encre » avec ses noirs, ses gris, ses blancs – et dans une paix totale, à cette heure où personne d’autre n’en franchit le seuil.

Commentaires

Oui, c'est stupide cette heure d"ouverture tardive du wk, et ce pour un service public ! Comme toi, je me suis aussi assise sur la banquette face aux oeuvres de Gao Xingjian mais le travail de Thierry De Cordier m'a davantage impressionnée. Cette vision émeraude est l'origine du monde de Courbet en sombre...on dirait des ténèbres, une grotte obscure; il appelle son tableau aussi "Vesica piscis" , qui est l''intersection entre deux cercles, celle-ci forme un poisson... et va pour les interprétations philosophiques et autres ;-)

Écrit par : Mh | 25/06/2015

dommage, je vais donc rater Chagall...
par contre j'ai vu les 3D et pour ma part j'ai photographié le vélo ;-)

Écrit par : Adrienne | 26/06/2015

Un peu de temps pour vous rendre visite chère Tania et quelle visite! Chagall j'aurais vraiment aimé retrouver le peintre lunaire. Quant à la 3D, c'est une vraie révolution dont nous ne mesurons pas encore toutes les incidences. Merci pour le parcours.

Écrit par : Zoë Lucider | 26/06/2015

La 3D est absolument passionnante et, oui, permet aux artistes des approches si nouvelles!
La lingerie d'antan...j'adore la regarder, je crois parfois voir ma grand-mère s'habiller.
Merci amie, bon week-end.

Écrit par : Colo | 27/06/2015

@ Mh : Merci de nous éclairer sur ce tableau, De Cordier est un peintre fascinant.

@ Adrienne : Je vois très bien ce vélo au cadre futuriste. Cette expo donnait furieusement envie de toucher les objets, et pas seulement parce qu'on rappelait partout que c'était interdit ;-)

@ Zoë Lucider : Ravie qu'un peu de temps passé ici vous ait plu, Zoë. Bon week-end !

@ Colo : Cette expo de lingerie te plairait, je crois. La 3D propose déjà des soutiens sur mesure ! http://www.lesimprimantes3d.fr/joyfit-soutien-gorge-sur-mesure-impression-3d-20140901/

Écrit par : Tania | 27/06/2015

Tania, je fais partie de ces gens qui ont rebroussé chemin. Parti entre amis un dimanche à Bruxelles (1h de train de chez moi), nous avions prévu de visiter l'expo Chagall en fin de matinée, de manger un bout et d'aller voir la pièce "Bosseman et Coppenolle" au Théâtre Royal des Galeries (excellente pièce par ailleurs!).

Vu qu'on avait renseigné 11h comme heure d'ouverture le dimanche, on en avait déduit qu'il n'y avait pas trop de visiteurs ce jour-là... Arrivés à 10h45, le trottoir était bondé. Nous faisons la file. Les portes ouvertes, c'est la cohue, les files s'entrecroisent, les gens râlent. A 11h15, un employé crie "Plus de place pour Chagall avant 14h30"... Nous sommes donc resortis, déçus mais surtout fâchés contre cette mauvaise organisation. Quelle image donne-t-on aux touristes étrangers?

Écrit par : Un petit Belge | 02/07/2015

@ Un petit Belge : Oh, quelle déception pour vous ! Le week-end, il y a toujours beaucoup de monde et les dernières semaines sont les plus courues aux grandes expos. S'inscrire aux "Amis des musées" permet d'échapper à l'attente et de retourner autant de fois qu'on veut au musée. Autres avantages ici : http://becomeafriend.be/categories-dadhesion/associate-member/
Cette ouverture tardive le week-end mériterait une pétition de protestation. Pour ma part, j'ai écrit au musée ce que j'en pensais - n'hésitez pas à faire de même. (Pas reçu de réponse...)

Écrit par : Tania | 03/07/2015

Les commentaires sont fermés.