Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/05/2015

Fête partout

« Dans la campagne, loin des routes, qui sont empestées par les ruisseaux noirs et gras des moulins à huile d’olive, les collines étaient embaumées par les siméthides délicates, par les buissons de cythise épineux et de coronille-jonc, et par les tapis de coris rose, cette jolie plante méridionale qui ressemble au thym, mais qui sent la primevère, souche de sa famille. sand,george,tamaris,roman,littérature française,provence,toulon,amour,amitié,romantisme,cultureDes abeilles, butinant sur ces parfums sauvages, remplissaient l’air de leur joie. Des lins charmants de toutes couleurs, des géraniums rustiques, des liserons-mauves d’une rare beauté, de gigantesques euphorbes, de luxuriantes saponaires ocymoïdes, des silènes galliques de toutes les variétés et des papilionacées à l’infini s’emparaient de toutes les roches, de toutes les grèves, de tous les champs et de tous les fossés. C’était fête partout et fête effrénée, car elle est courte en Provence, la fête du printemps ! entre les tempêtes de mars-avril et les chaleurs de mai-juin, tout s’épanouit et s’enivre à la fois d’une vie exubérante et rapide. »

 

George Sand, Tamaris

 

Commentaires

Dans deux jours je vais publier un billet où George Sand sera présente et qui fera écho à ton billet à toi
je vais ajouter un lien car cela me semble s'imposer

Écrit par : Dominique | 13/05/2015

Répondre à ce commentaire

Merci, Dominique, je suis curieuse de découvrir ton prochain billet.

Écrit par : Tania | 13/05/2015

Les euphorbes aux verts tendres, plus feuilles que fleurs mais tout de même...sont un sujet de mon admiration attentive à chaque printemps.
Salut Tania, je vais aller lire tes billets précédents...
Bonne fin de journée!

Écrit par : Colo | 13/05/2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour, Colo, ravie de te retrouver ici. Cette saison où toute la gamme des verts se déploie fait aussi mon bonheur. A bientôt.

Écrit par : Tania | 13/05/2015

C'est là que je vis...

Écrit par : Bonheur du Jour | 14/05/2015

Répondre à ce commentaire

George Sand s'est enivrée de cette belle région.

Écrit par : Tania | 14/05/2015

Lorsqu'elle écrit cela, Sand est une femme heureuse.
Ils sont devenus rares les jours de printemps en fête, sans ruisseaux pollués par les moulins.

Écrit par : christw | 15/05/2015

Répondre à ce commentaire

D'autant plus à la fête qu'elle s'y sent "au paradis terrestre", descendue dans le Midi pour raisons de santé. Marius Autran le raconte très bien sur son site, où il détaille toutes les circonstances de son séjour à Tamaris.

Écrit par : Tania | 15/05/2015

Écrire un commentaire