Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/05/2015

Nice, musée Matisse

Nice. Sur les hauteurs de Cimiez, pour se rendre au musée Matisse, on traverse un quartier de résidences et de villas belle époque, on passe devant le splendide Regina, avant de trouver, si on a de la chance, une place pour garer la voiture entre le cimetière et un jardin public en haut de la colline. On emprunte alors une allée du parc qui mène à une grande demeure du XVIIe siècle, rebaptisée Villa des Arènes 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture

Matisse a vécu plus de quarante ans à Nice, et en 1938, achète au Regina deux appartements au troisième étage. Ce « vaste lieu de vie et de travail, peuplé de vases, meubles, plantes, étoffes et tentures » sera sa dernière résidence. Il y décède en 1954. J’ignorais qu’il était enterré au cimetière de Cimiez, sinon j’y serais allée. (Sur la route de Matisse, brochure à télécharger sur le site du musée, Matisse et Nice). 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture
http://www.musees-mediterranee.org/portail/musee_fiche.ph...

Le musée, qui contient la quasi-totalité de l’œuvre sculpté de Matisse a bénéficié de diverses donations, notamment d’objets lui ayant appartenu. Le site en donne un aperçu. Des peintures, et surtout des dessins, des œuvres graphiques, de beaux papiers découpés. De l’accueil, on descend dans un hall spacieux où sont présentés de grandes sculptures et les célèbres « Torses » en relief.

Le parcours est thématique. Une des merveilles de Matisse, c’est son art de la ligne. On a réuni dans la salle suivante quelques visages de femmes : le pinceau a tracé le contour, les yeux, le nez, la bouche, et cela suffit à capter une physionomie. En regardant de plus près la « tache d’encre » qui fait l’œil ou la corolle des lèvres, on voit qu’il y a là quelque magie. 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture
Matisse, Nature morte aux livres, 1890 © Musée Matisse, Nice

La danse (la grande toile de l’Ermitage est exposée actuellement au nouveau musée Vuitton), les corps en mouvement, inspirent Matisse tout au long de sa vie, comme on peut le voir ici. Près des études préparatoires pour la fresque du Dr Barnes – des groupes de danseurs – se trouve un bois cylindrique où Matisse avait déjà sculpté des danseuses. 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture 
Matisse, Petite pianiste, 1924 © Musée Matisse, Nice

Sa toute première peinture, dans une salle consacrée à sa première période, 1890-1897, est une Nature morte aux livres : ils sont posés en pile sur une nappe blanche qui contraste avec le fond noir de cette petite toile assez sombre. Il l’a signée d’une anagramme, « Essitam ». Ce sont les voyages qui vont lui révéler la lumière. Une Petite pianiste en robe bleue, de profil devant un papier peint rouge, datée de 1924, montre un peintre très différent, qui couvre sa toile de couleurs et de motifs. Matisse marie les imprimés et les rayures, les arabesques et les aplats colorés, comme dans l’Odalisque au coffret rouge (1926).

Tempête à Nice (1919-20) est tout mouvement : les couleurs ici sont lavées par la pluie, mais le paysage entier – terre, mer et ciel – est pris par les bourrasques. Des hachures glissent dans le ciel gris du bleu, du rose ; les crêtes sombres des vagues conduisent l’œil aux montagnes, tout au bout, vers lesquelles convergent le parapet de la promenade, l’allée de pins parasols où s’interposent deux grands palmiers, la route où nous apercevons, en contrebas d’une balustrade à peine évoquée dans l’angle inférieur droit de la toile, une silhouette en noir sous un grand parapluie. 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture
http://www.musees-mediterranee.org/portail/musee_fiche.ph...

A l’étage sont exposés de nombreux objets légués par la famille de Matisse à la ville de Nice : des vases, des pichets, quelques meubles, une très jolie coupe en bois de forme ogivale, qu’on dirait aujourd’hui très « design ». Celle-ci tient compagnie à deux grandes sérigraphies : Océanie, le ciel et Océanie, la mer – splendides. 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture 
Matisse, Torse debout, 1909  © Musée Matisse, Nice

La prédilection de l’artiste pour l’infinie variété des visages s’illustre à nouveau dans une série d’eaux-fortes intitulées tantôt « Chinoise », tantôt « Martiniquaise ». Puis c’est le thème du nu qui se décline, en gravures et en sculptures. Un petit Torse debout (1909) n’a ni tête ni bras, mais dans ce torse et ces jambes, il y a le mouvement, la vie.

En 2012, une donation a permis au musée de s’enrichir d’éléments découpés non utilisés par Matisse, restés dans son atelier. Un meuble original à charnières permet de les regarder, chaque élément sous verre dans un cadre, regroupés par couleur, un alphabet de peintre.

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture 
http://www.ceastudyabroadblog.com/?p=8399

Dans la nouvelle aile, jusqu’au 17 mai, l’exposition « Henri Matisse : Regards sur la collection, une palette d’objets » présente des œuvres, des variantes autour d’un motif : par exemple, une nature morte, un bouquet près d’une petite tasse fleurie, celle en vitrine juste à côté. Matisse passe du format horizontal au vertical, puis essaye plusieurs compositions où la petite tasse change un peu de forme à chaque fois. Aux murs, des photos en noir et blanc des objets de Matisse dans sa villa Le Rêve à Vence, prises par Hélène Adant.  

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture
La Piscine - Collection Musée Matisse, Nice - Don de Claude et Barbara Duthuit, 2011.
http://www.nice-premium.com/cultures-spectacles,1/arts,39...

Un étonnant fauteuil vénitien et son guéridon assorti sont installés plus bas, dans le grand patio où une large baie vitrée éclaire un festival de couleurs et de formes : Fleurs et fruits, une de ses dernières œuvres (1952-1953), très grand format, près de neuf mètres de long, en gouaches découpées. 

Avant la sortie, une autre donation récente met une très belle touche finale à la visite : La Piscine. Sur un bandeau blanc, des silhouettes de nageuses, des formes stylisées, composent la fresque bleue dessinée par Matisse pour la piscine du Regina tout proche. Une création par laquelle il voulait produire de la « fraîcheur mentale » qui agirait comme un « calmant cérébral ». 

musée matisse,nice,cimiez,matisse,peinture,dessin,sculpture,culture 

C’est sur cette impression lumineuse que j’ai quitté le musée Matisse et retrouvé le bleu du ciel au-dessus de Cimiez. J’espérais trouver davantage de peintures dans ce musée niçois, mais j’y ai appris à mieux connaître l’univers de l’artiste. A dix-sept ans, en découvrant ses toiles au musée de l’Orangerie, j’étais très déconcertée par sa manière de peindre. Ici, à Nice, je me suis souvenue d’un échange avec ma titulaire de rhéto, qui m’avait dit alors : « Vous verrez, Matisse, c’est très beau. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Le musée est magnifique. Une belle atmosphère pour un homme du mouvement et de la couleur que je n'aime pas particulièrement mais qui a su imposer son charisme pictural.

Écrit par : Armelle B. | 07/05/2015

J'ai visité ce musée il y a quelques années, un peu déçue par son contenu, mais l'environnement est tellement beau. J'envisage d'aller à la Fondation Vuitton pour le tableau de l'Ermitage.

Écrit par : Aifelle | 07/05/2015

@ Armelle B. : Et c'est formidable que ce musée soit si proche des lieux où il a vécu et qu'il a aimés.

@ Aifelle : Ma visite, décidée à l'improviste, manquait de préparation, et comme toi j'espérais voir davantage du Matisse peintre, mieux représenté au musée du Cateau-Cambrésis. L'exposition parisienne est tentante, oui !

Écrit par : Tania | 07/05/2015

et voilà! encore un endroit où, depuis cinq ou six ans, je projette de me rendre ;-)
superbe visite avec toi!

Écrit par : Adrienne | 07/05/2015

un musée que je n'ai pas visité lors de mes passages dans le midi - j'ai raté quelque chose - il semble y régner une belle ambiance

Écrit par : niki | 07/05/2015

Quelle belle visite ! Voilà qui me donne envie de partir en vacances dans le Sud...
Je ne connaissais pas du tout le tableau avec la petite pianiste. Merci pour cette découverte !

Écrit par : Margotte | 08/05/2015

@ Adrienne : On y arrive, un jour ou l'autre, tu vois ;-)

@ Niki : Une belle demeure dans un beau quartier où flâner, oui, c'est une visite qui ne peut qu'intéresser les admirateurs de Matisse.

@ Margotte : Merci, Margotte, ravie que tu apprécies ce partage.

Écrit par : Tania | 08/05/2015

un des musées qui manque à ma collection personnelle mais il y en a tant et tous sont si magnifiques

Écrit par : Dominique | 10/05/2015

@ Dominique : Parfois un concours de circonstances nous mène où on n'avait pas prévu d'aller, et cette fois ce fut une très belle journée à Nice. Heureusement qu'on n'a jamais tout vu !

Écrit par : Tania | 11/05/2015

Un beau musée!

Écrit par : claudialucia | 15/05/2015

@ Claudialucia : D'accord avec vous ;-)

Écrit par : Tania | 15/05/2015

Je lis les billets à rebours. Que de retard j'ai mais c'est un plaisir d'en avoir autant en une fois! Je fais une pause à Cimiez qui est un lieu cher à mon coeur.

Écrit par : la bacchante | 01/06/2015

@ La bacchante : Scripta manent... Quel bel endroit, Nice mérite un séjour, assurément.

Écrit par : Tania | 01/06/2015

Les commentaires sont fermés.