Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/04/2015

Handicap

Desarthe Le remplaçant.jpg

 

 

 

« Nous sommes pratiquement incapables de comprendre ce dont nous n’avons pas, personnellement, fait l’expérience et c’est, selon moi, ce handicap qui constitue l’une des sources les plus certaines de la barbarie. »

Agnès Desarthe, Le remplaçant

 

 

 

 

En partance pour le Midi, je vous laisse pour quelque temps en compagnie de poètes et de poétesses.
Des poèmes choisis pour "mettre l'eau à la bouche, pratiquer la poésie en tous sens et à tous vents"
(Colette Nys-Mazure).

 

Tania

 

Commentaires

A la recherche du soleil ? Bonne escapade Tania et merci pour Agnès Desarthe dont j'ai beaucoup aimé "comment j'ai appris à lire" et "mangez-moi". Je vais importer "le remplaçant" sur ma tablette, je pars de nouveau mais à Paris puis Londres.

Écrit par : Zoë Lucider | 11/04/2015

Répondre à ce commentaire

Combien vraie est cette phrase d'Agnès Desarthe!

Excellentes vacances chère Tania, merci d'avance pour la Poésie.
Des baisers ensoleillés alors.

Écrit par : Colo | 11/04/2015

Répondre à ce commentaire

bon voyage et bonnes vacances, bonnes lectures :-)

Écrit par : Adrienne | 11/04/2015

Répondre à ce commentaire

@ Zoë Lucider : Et de tout le reste : lumière, végétation, parfums méditerranéens... Merci, Zoë, je retiens "Mangez-moi" pour une prochaine fois.

@ Colo : Merci, dame Colo & porte-toi bien.

@ Adrienne : Hier, c'était quasi l'été, j'espère que tu as pu en profiter agréablement. Merci, Adrienne.

Écrit par : Tania | 11/04/2015

Répondre à ce commentaire

Bonnes vacances Tania, je crois que tu as bien choisi le moment, la première semaine en tout cas s'annonce estivale.

Écrit par : Aifelle | 12/04/2015

Répondre à ce commentaire

très bonnes vacances et reviens nous avec des musées plein les valises

Écrit par : Dominique | 12/04/2015

Répondre à ce commentaire

Bon séjour au sud, Tania.
Je réfléchis à la citation bourrée d'intelligence de Agnès Desarthe et m'étonne qu'elle suscite si peu de réactions en commentaires alors que la barbarie frappe à os portes. Mais je suppose que c'est implicite et que chacun(e) l'a(vait) faite sienne.

Écrit par : christw | 14/04/2015

Répondre à ce commentaire

@ Aifelle : C'était à peu près cela, du temps agréable, plus froid les derniers jours.

@ Dominique : Comment as-tu deviné ?!

@ Christw : Certainement ! Manque d'empathie ou dérive fasciste, voilà un nouveau défi terrible pour notre temps.

Écrit par : Tania | 27/04/2015

Écrire un commentaire