Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/01/2015

Destin

neuhuys,paul,on a beau dire,poésie,destin,anthologie,littérature française de belgique,écrivain belge,cultureNous avons tous notre destin

Que laisserai-je à mes enfants
                   et à mes frères ?
Que laisserai-je du festin
que fut ma vie ? Un vieux carquois
qui servit à je ne sais quoi
                   de téméraire
deux exemplaires défraîchis
d'anciens poètes d'aujourd'hui
                   
le mal d'écrire
et le tourment d'avoir aimé
tant pour de bon que pour de rire 
                   le monde entier

Paul Neuhuys, Octavie (1977)

Portrait de Paul Neuhuys, gravure xylographique de Luc Boudens (2000) d'après un dessin de Floris Jespers (1921)





 

Commentaires

ah il était copain avec Floris Jespers, le copain de Paul van Ostaijen?
(joli poème aussi, celui-ci!)

Écrit par : Adrienne | 14/01/2015

Répondre à ce commentaire

Ah ces belles amitiés entre écrivains et artistes !

Écrit par : Tania | 14/01/2015

Avoir aimé le monde entier ... un bel héritage !

Écrit par : Aifelle | 14/01/2015

Répondre à ce commentaire

"tant pour de bon que pour de rire" - bonne soirée, Aifelle.

Écrit par : Tania | 14/01/2015

Répondre à ce commentaire

Avoir aimé, c'est déjà beaucoup !!!

Écrit par : Pâques | 14/01/2015

Répondre à ce commentaire

"Que laisserai-je à mes enfants
et à mes frères"
vaste question.
Vaste remise en question.
Et belle réponse finale.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 15/01/2015

Répondre à ce commentaire

@ Pâques : C'est l'essentiel, oui.

@ Maïté/Aliénor : Merci d'apprécier, Maïté, à bientôt.

Écrit par : Tania | 16/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire