Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/10/2014

Peu d'amis

JCO Marya Poche.jpg

 

« Si Imogene chercha à devenir son amie au début, Marya s’écarta instinctivement. Elle avait la clairvoyance paysanne des Knauer, ou leur pessimisme : que me veut cette personne, pourquoi recherche-t-elle ma compagnie ? C’était mystérieux, déconcertant. Imogene était si jolie, si populaire et si sûre d’elle, une personnalité dominante du campus ; Marya avait peu d’amis – plutôt des relations. Elle n’avait pas, expliqua-t-elle sèchement à Imogene, de temps à « perdre » avec les gens. »

Joyce Carol Oates, Marya, une vie

Commentaires

C'est dur la dernière phrase.

Écrit par : Aifelle | 15/10/2014

Répondre à ce commentaire

Absolument. Bien sûr, connaître l'enfance, la jeunesse de Marya, qui n'a pas rencontré la tendresse mais bien la méchanceté, aide à comprendre cette réaction.

Écrit par : Tania | 15/10/2014

Un extrait qui me semble bien déterminer le personnage de Marya, et de là sans doute une part de JC Oates ?

Écrit par : christw | 15/10/2014

Répondre à ce commentaire

Pour l'aspect autobiographique, je ne peux que vous renvoyer à la préface (dernier lien, en anglais) où JCO se situe par rapport au personnage de Marya. Si celle-ci paraît intransigeante, elle n'en est pas moins bouleversée intérieurement par l'intérêt que lui témoignent les autres.

Écrit par : Tania | 15/10/2014

Écrire un commentaire