Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/09/2014

Un bol de thé

 

Soshitsu Sen couverture.jpg

« Je tiens dans mes mains un bol de thé ; je vois la totalité de la nature représentée dans sa couleur verte. En fermant les yeux, je découvre les montagnes et l’eau pure au fond de mon propre cœur. Assis tout seul à boire du thé dans le silence, je sens qu’elles deviennent une part de moi-même. Quoi de plus merveilleux pour celui qui, comme moi, suit la Voie du thé ?
Voici ma réponse : l’harmonie de l’hôte et de l’invité, créée par la rencontre de deux cœurs et le partage d’un bol de thé. »
 

Soshitsu Sen, Vie du thé, esprit du thé

Commentaires

C'est exactement ça ;o)
bonne journée Claude

Écrit par : Claude | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

C'est exactement ça ;o)
bonne journée Claude

Écrit par : Claude | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

Une manière de vivre axée sur l'harmonie. Avec tout : les montagnes, l'hôte, les autres et de là avec soi.

Écrit par : christw | 25/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je crois que je vais aller me faire un bon thé à la rose ;-)

Écrit par : Margotte | 25/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'accepte volontiers un thé dans un joli bol..c'est mieux que dans une tasse car on l'enveloppe de ses mains, comme la nature ou l'autre peuvent le faire.

Écrit par : Colo | 26/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'aime bien qu'un auteur parte d'un fait minime, un objet, une odeur, une couleur pour développer et décrire ensuite tout un univers. Ce fut le cas avec la madeleine de Proust. On part de l'infiniment petit et on aboutit à l'infiniment grand. L'idée est séduisante. Les écrivains asiatiques savent très bien faire cela. En poésie et dessin également. Ensuite... on s'aperçoit que ce qui est petit contient ce qui est grand.

Écrit par : Armelle B. | 30/09/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire