Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/09/2014

Je choisis

barillé,petit éloge du sensible,essai,littérature française,solitude,choix,sensibilité,corps,femmes,joie,culture« Je choisis ce qu’il y a en moi d’essentiel, d’infini et de non monnayable. Je choisis de cultiver l’esprit de finesse, les émotions délicates, les sensations patiemment tamisées, sachant que si la faim du corps, tout impérieuse soit-elle, a ses impasses, celle de l’esprit, elle, s'accorde à l’illimité, tout comme les nourritures dont il se rassasie : l’offrande ultime d'une rose de novembre, l’âcreté sensuelle d'un feu de cheminée, le nuancier d’un ciel normand, l’ivresse du baiser qu'on n'attendait plus.
Je choisis l’ordre sensible contre la tyrannie sclérosante des ambitions. »
 

Elisabeth Barillé, Petit éloge du sensible

Commentaires

avant-hier j'écrivais ici que j'allais tout de suite me l'acheter, pas de chance, Tropisme n'a aucun titre de cet auteur en magasin...
alors merci pour chaque extrait que tu nous en donnes :-)

Écrit par : Adrienne | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas trouvé dans ma librairie, mais il suffit que je le commande et je vais le faire sans tarder. Tout me touche dans cet extrait.

Écrit par : Aifelle | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Outre mon accord à peu près entier (mes émotions ne sont pas toutes délicates lorsque je fulmine...) avec l'esprit de Élisabeth, j'y joins celui pour le prix modique du petit Folio.
L'émotion fine et délicate de la découverte d'une perle bon marché a toujours chez moi le goût piquant de la maraude.

Écrit par : christw | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je choisis l’ordre sensible contre la tyrannie sclérosante des ambitions. » Je souscris. Merci Tania

Écrit par : Zoë Lucider | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire