Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2014

Bonne question

bellow,une affinité véritable,roman,littérature anglaise,etats-unis,chicago,affaires,société,amour,culture« Je me vois prendre plaisir à cet assortiment de personnes, avec leurs motivations et leurs comportements. Seule l’une d’entre elles me tient réellement à cœur. Depuis des années maintenant, j’ai plusieurs fois par semaine des rencontres et des conversations imaginaires avec Amy. Au cours de ces discussions mentales, nous avons passé en revue toutes les erreurs que j’ai faites – par dizaines –, la plus grave étant mon incapacité à la briguer, à rivaliser pour elle.
Elle aurait pu me dire : « Où diable étais-tu passé toute notre vie ? »
Bonne question ! »
 

Saul Bellow, Une affinité véritable

Commentaires

C'est effectivement une très bonne question.

Écrit par : Armando | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, très bonne question mais triste constat quand même...

Écrit par : Colo | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Excellente réflexion, assez cruelle dans le fond.

Écrit par : Aifelle | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

@ Armando : Ah toutes ces paroles non dites !

@ Colo : Triste constat, prise de conscience - et l'écrivain se réserve le dernier mot de l'histoire.

@ Aifelle : En effet, mais reconnaître ses erreurs va souvent dans la bonne direction, non ?

Écrit par : Tania | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

S'absenter toute une vie...

Écrit par : la bacchante | 04/05/2014

Répondre à ce commentaire

@ La bacchante : "Je suis entourée de merveilleux absents." (Silvia Baron Supervielle, chez Colo.)

Écrit par : Tania | 04/05/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire