Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/04/2014

Sa joie

confucius,entretiens,essai,littérature chinoise,chine,philosophe,sagesse,humanisme,art de gouverner,savoir,honnête homme,culture

 

 

 

« Celui qui sait une chose ne vaut pas celui qui l’aime. Celui qui aime une chose ne vaut pas celui qui en fait sa joie. » (VI, 20)

Confucius, Entretiens

Commentaires

Merci pour ces extraits d'une pensée qui a traversé le temps et reste totalement neuve.

Écrit par : Zoë Lucider | 29/04/2014

Répondre à ce commentaire

"Qui peut extraire une vérité neuve d'un savoir ancien a qualité pour enseigner." (Confucius)

Écrit par : Tania | 30/04/2014

j'aime beaucoup ces petits Folio à deux euros, j'en ai déjà toute une collection :-)
je n'avais pas encore vu celui-ci!

Écrit par : Adrienne | 30/04/2014

Répondre à ce commentaire

Sur le site de l'éditeur, la couverture est différente, celle-ci me plaît davantage.

Écrit par : Tania | 30/04/2014

Magnifique maxime. Vraiment magnifique. Je vais la recopier. Merci beaucoup. A très bientôt.

Écrit par : Bonheur du jour | 02/05/2014

Répondre à ce commentaire

Heureuse de la partager avec vous, à bientôt.

Écrit par : Tania | 02/05/2014

Ah les riches et ceux qui ne le sont pas. Grand débat. C’est quoi d’ailleurs être riche ?... Avoir de l’argent ?... Vivre confortablement d’un point de vue matérielle ?... Sans doute. Et pourtant. Je connais de ceux-là qui sont si pauvres. Tellement pauvres qu’ils finissent par être malheureux dans leurs tours d’argent et or. Si, si…

Pour ce qui est de Sam Bellow désolé par l’ignorance, mais quelque chose me dit qu’une visite chez Filigrane avant les vacances s’impose.

Écrit par : Armando | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Désolé je me suis trompé de place.

Est-ce que vous avez un Prix spéciale pour les « Têtes en l ‘air » ?...

Écrit par : Armando | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Désolé je me suis trompé de place.

Est-ce que vous avez un Prix spéciale pour les « Têtes en l ‘air » ?...

Écrit par : Armando | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Bellow n'est pas loin, pas de problème, Armando. Merci de rappeler que sous les mêmes mots se tiennent des valeurs très différentes selon le point de vue où on se place. Bon week-end.

Écrit par : Tania | 03/05/2014

Je l'inscris moi aussi, merci, c'est si vrai!

Écrit par : Colo | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

Merci, Colo, à bientôt.

Écrit par : Tania | 03/05/2014

En cours de lecture d'un ouvrage sur Nietzsche, je retrouve une de ses idées qui privilégie l'importance de l'instinct, de l'émotion contre la connaissance, l'analyse. De même qu'ici, dans la seconde phrase, l'exaltation serait plus souhaitable que la profondeur.
Le verbe "valoir" de l'extrait dépend évidemment de l'échelle des valeurs où l'on choisit de se placer.

Écrit par : christw | 04/05/2014

Répondre à ce commentaire

En cours de lecture d'un ouvrage sur Nietzsche, je retrouve une de ses idées qui privilégie l'importance de l'instinct, de l'émotion contre la connaissance, l'analyse. De même qu'ici, dans la seconde phrase, l'exaltation serait plus souhaitable que la profondeur.
Le verbe "valoir" de l'extrait dépend évidemment de l'échelle des valeurs où l'on choisit de se placer.

Écrit par : christw | 04/05/2014

Répondre à ce commentaire

Pour moi, l'exaltation est instant, la joie plénitude. Bon dimanche, Christw.

Écrit par : Tania | 04/05/2014

Je comprends bien la nuance de votre réponse où plénitude serait nécessairement plus durable et profonde q'exaltation.
J'ai du mal souvent avec ces notions abstraites comme joie, bonheur, éternité, etc... Au risque de me répéter (c'est déjà fait, hélas, en insistant sur le bouton "envoyer" la fois précédente, je vais faire attention, promis), il faut situer la sphère dans laquelle ces notions sont utilisées.
Je ne crois pas beaucoup à une joie pleine qui m'habiterait de façon permanente ou très durable. Et lorsque la joie me saisit, elle est surtout exaltante. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne m'arrive pas de ressentir couramment une plénitude de vivre.

Écrit par : christw | 04/05/2014

Répondre à ce commentaire

Voilà qui m'aide à mieux comprendre votre commentaire précédent. Moi non plus, je ne crois pas à cet état de joie permanente, ni, même si j'y aspire, à une sérénité imperméable aux troubles de l'existence. Comme vous l'écrivez, nous mettons sous ces mots des ressentis divers ; pour moi, l'exaltation est fugace et superficielle, la joie, durable et profonde - vous l'aviez compris. Merci d'avoir précisé votre pensée. Bonne soirée après cette belle après-midi ensoleillée.

Écrit par : Tania | 04/05/2014

Écrire un commentaire