Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2014

Des religions

Depuis sa publication, j’ai lu de temps à autre un chapitre de la nouvelle Encyclopédie des religions, « augmentée et mise à jour » en 2000 sous la direction de Frédéric Lenoir et Ysé Tardan-Masquelier, et me voilà au bout de son second tome, thématique, après le premier consacré à l’histoire. Une lecture au long cours. 

encyclopédie des religions,frédéric lenoir,ysé tardan-masquelier,croyances,rites,récits,mythes,foi,athéisme,pratique,culture

Même si la pratique religieuse décline en Occident, les religions font partie de notre histoire et de l’histoire de l’art – que d’objets vus au Louvre Lens y sont liés, sans parler des croyances étrusques. Le fait religieux s’exprime sous tant de formes dans le monde que ces 2500 pages constituent un formidable ouvrage de référence pour s’y retrouver. Cette « édition poche » sous coffret comporte plusieurs index (noms, noms de lieux, grands textes, mythes) en plus d’un index thématique.

Vous en trouverez la table des matières sur le site Persee (notice 106.40, suivie d’un compte rendu critique). Pour ma part, j’y ai relevé, à côté de sujets attendus comme le mariage, la prière, l’œcuménisme, les prêtres-ouvriers, les soufis, la loi du karma, etc., des textes intéressants sur la résistance au nazisme, l’Europe des six, les chamans, le statut de la femme en Tunisie ou le scandale du mariage d’Indira Gandhi, pour n’en citer que quelques exemples.

Des dessins de Catherine Cisinski aèrent un peu cet ouvrage très dense, et aussi des encadrés (plus de deux cents) qui proposent des « zooms » sur certains personnages clefs ou des extraits de textes essentiels, comme « Le secret de la sagesse » de Lao-tzeu, à propos du taoïsme  :

« Plie-toi en deux, tu resteras entier
Incurve-toi tu seras redressé
Sois vide afin d’être rempli
Usé tu seras rajeuni
Possède peu, ce peu fructifiera
Beaucoup, ce beaucoup se perdra
Le Sage embrasse l’Un, à toute créature
Devenant un modèle
Il ne s’exhibe point et du coup resplendit
Ne se justifie point, ce qui fait qu’on l’exalte
Ne se glorifie point, pour son plus grand crédit
Tait ses succès et par là même se maintient
Ne rivalisant point il n’a pas de rival
Le dicton ancien : Plie, tu resteras entier
N’est pas un mot en l’air
Reste entier, tout viendra à toi. » (Dao-dë-jing, 22)

Le second tome aborde des questions passionnantes. Ce sont surtout les différentes manières de raconter l’origine de l’humanité, de décrire les rapports entre homme et femme, et l’être humain lui-même, qui m’ont intéressée. On y trouve matière à réflexion sur des questions actuelles comme l’éthique, la mort et l’au-delà, ou sur le nouveau statut du religieux par rapport à l’athéisme.

L’aspiration à l’ordre et à la beauté, la transmission des traditions et l’interprétation, la liberté de croire, la tolérance et l’ère du relatif, le désenchantement lié à la « post-modernité », tout cela trouve place dans cette Encyclopédie destinée à un large public. Vu la diversité des auteurs (leur liste couvre quatre pages), le ton change d’une approche à l’autre, et on finit même par deviner l’une ou l’autre signature particulièrement éclairante.

Cette Encyclopédie des religions s’avère une ressource indispensable pour l’enseignement, cela va de soi, mais il me semble que beaucoup de lecteurs, croyants ou non, peuvent s’y nourrir des pensées, des récits ou des pratiques de cultures lointaines. Vous pourrez par exemple y découvrir le rôle des couleurs dans les rites funéraires chinois, y lire un conte zaïrois, fumer la pipe des Sioux ou écouter le mythe de Nunkui (Jivaros) : « Il y a longtemps, il y a bien longtemps, les gens n’avaient pas de jardins… »

Commentaires

J'aime bien sur FC les émissions de Frédéric Lenoir mais j'ai trouvé ses livres un peu plats en comparaison, par contre un dictionnaire comme celui là c'est intéressant, je suis comme toi c'est un sujet qui m'intéresse, je suis non croyante mais les religions sont souvent aujourd'hui source de conflits alors qu'on pourrait croire cela révolu, donc augmenter notre savoir nous permet de mieux comprendre
c'est noté

Écrit par : Dominique | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Et il est présent dans ma bibliothèque !!

Écrit par : Dominique | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Quelqu'un m'a vanté son "Petit traité de vie intérieure", l'aurais-tu lu ?

Écrit par : Tania | 23/01/2014

Enfin, "Le petit traité de vie intérieure" de F. Lenoir est sur ma liseuse et en attente.

Je crois en effet que cette histoire des religions ne demande certainement pas de croire. La connaissance n'est pas une affaire de foi. Les religions nous déterminent depuis l'origine de l'humanité, comment les ignorer lorsque l'on se préoccupe de culture, d'art ou de littérature.

Je lis actuellement un ouvrage qui aborde l'évolution du paradigme sous lequel il faut considérer et analyser la société: le salut (la religion) a fait place au progrès (l'homme au centre, la santé p ex) tandis que de nos jours le "sacré" oscillerait entre le technico-économique (tout est possible) et l'environnement (l'écologie).

Écrit par : christw | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

je partage l'opinion de la personne qui dit que les livres de lenoir "sont un peu plats" - il confirme ce que je dis souvent d'un excellent conférencier qu'il n'écrit pas nécessairement bien -
j'ai suffisamment de livres sur l'histoire des religions, que je passe mon tour sur cette encyclopédie

Écrit par : niki | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Une encyclopédie sans aucun doute d'un grand intérêt; et, comme toutes les encyclopédies, plus à consulter qu'à lire en suivi sans doute.

Oui, la culture religieuse est indispensable, je l'ai vu avec mes enfants qui ne suivaient pas les cours de religion à l'école et à qui j'ai dû (et voulu) expliquer, raconter tant de faits, bibliques et autres, afin qu'ils puissent comprendre tant d'oeuvres d'art, d'allusion littéraires etc...
Bonne soirée, un beso!

Écrit par : Colo | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

@ Christw : Pour vous, cette citation : "Dans l'ère du relatif, les équilibres collectifs ne fonctionneront, à un niveau global, que dans l'aptitude de ces équilibres à laisser se déployer, dans leur intégralité, les croire individuels." (Patrick Michel, "Des recompositions contemporaines du croire")

@ Niki : C'est un peu le sentiment que j'ai par rapport aux livres de Jean d'Ormesson, que j'aime davantage écouter (mais je n'ai pas lu grand-chose de lui, en fait).

@ Colo : Bien sûr. Ton témoignage est très intéressant en ce qui concerne l'aspect culturel des religions. C'est souvent ce qui me gêne devant des oeuvres d'art d'autres civilisations, l'impression de n'avoir pas suffisamment de clés pour entrer dans leur compréhension. Pour toi, un baiser de bonne soirée.

Écrit par : Tania | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Des thèmes bien intéressants sont présentés là. Merci de nous faire connaître cette encyclopédie. Bon week-end.

Écrit par : Danièle | 23/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bonne fin de semaine, Danièle - demain un récit qui pourrait te plaire.

Écrit par : Tania | 24/01/2014

Voilà une lecture au long cours bien intéressante ! J'aime bien ce principe : plusieurs auteurs, des thèmes très variés. Tant de choses à apprendre en effet si l'on veut comprendre les autres et nous-même aussi certainement. Merci, Tania !

Écrit par : Annie | 24/01/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, j'ai particulièrement apprécié le second tome qui ne se présente pas de façon classique mais aborde des questions existentielles, une mine où puiser.
Bon week-end, Annie.

Écrit par : Tania | 24/01/2014

La religion, c'est l'expression de la manipulation de l'homme par l'homme.

Écrit par : jeancourteligne | 02/02/2014

Répondre à ce commentaire

Et la politique ?

Écrit par : Tania | 02/02/2014

Écrire un commentaire