Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/01/2014

Une seule beauté

Rodin L'art 1967.jpg« Le dessin, le style vraiment beaux sont ceux qu’on ne pense même pas à louer, tant on est pris par l’intérêt de ce qu’ils expriment. De même, pour la couleur. Il n’y a réellement ni beau style, ni beau dessin, ni belle couleur : il n’y a qu’une seule beauté, celle de la vérité qui se révèle. Et quand une vérité, quand une idée profonde, quand un sentiment puissant éclate dans une œuvre littéraire ou artistique, il est de toute évidence que le style ou la couleur et le dessin en sont excellents ; mais cette qualité ne leur vient que par reflet de la vérité. »

Auguste Rodin, L’Art, entretiens réunis par Paul Gsell, Grasset, 1911.

Commentaires

L'art est vérité. Le tout étant de définir ce qu'est la vérité.
Pierre Michon, en littérature, fait appel au langage liturgique et théologique.
Le miracle. Georges Bataille: «Chaque œuvre d'art isolément a un sens indépendant du "désir de prodige" qui lui est commun avec toutes les autres. Mais nous pouvons dire à l'avance, qu'une œuvre d'art ou ce désir n'est pas sensible, où il est faible et joue à peine, est une œuvre médiocre.»
La foi, la ferveur littéraire. «L'interruption volontaire du refus de croire»(Coleridge).
L'incarnation, l'eucharistie. Miracle qui change les corps en mots, la jouissance en rythmes, la souffrance en œuvres et d'inertes clochards en auteurs.
(Tiré de "Le roi vient quand il veut", propos sur la littérature)

Écrit par : christw | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

"Une seule...", sa formule exclusive en faveur de la vérité dans la création dit d'abord la rupture de Rodin par rapport à l'art académique de son temps. Le refus de ne donner à voir que de jolies choses idéales. Un beau sujet de débat - merci pour les citations qui viennent le nourrir. Bonne journée, Christw.

Écrit par : Tania | 04/01/2014

hmmm sa définition approche celle de mon ancien prof d'esthétique en secondaire, mais comment y faire entrer certaines formes d'art qui ne sont pas d'emblée perçues comme telles? je ne cesse de me poser la question (depuis plus de trente ans LOL)

Écrit par : Adrienne | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

A question passionnante, réponses diverses selon les artistes. Brancusi qui fréquente l'atelier de Rodin comprend après un mois que "rien ne pousse à l'ombre des grands arbres" et conçoit une autre forme de beauté, issue de la matière même. Un lien : http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-brancusi/ENS-brancusi.htm

Écrit par : Tania | 04/01/2014

La vérité est une notion bien relative. Sans doute est-ce pour cela que nous restons hermétiques à certaines propositions. Bon dimanche.

Écrit par : Zoë Lucider | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

Cela ne contredit pas Rodin, qui évalue la beauté d'une oeuvre à son degré de vérité, à sa puissance révélatrice. Quoi qu'il en soit, nous préférons les oeuvres d'art à la définition de l'art, n'est-ce pas ? Bonne soirée & bon dimanche, Zoë.

Écrit par : Tania | 04/01/2014

Pour Rodin, "l'art, c'est la plus sublime mission de l'homme, puisque c'est l'exercice de la pensée qui cherche à comprendre le monde et à le faire comprendre. "

Écrit par : Armando | 05/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, Armando. Belle affirmation, une recherche inépuisable.

Écrit par : Tania | 05/01/2014

Il faudrait que je me procure ce livre. J'aime tant l'Art, et Rodin aussi.
Bonne soirée.

Écrit par : Bonheur du jour | 10/01/2014

Répondre à ce commentaire

A qui aime Rodin, c'est un indispensable, réédité en poche dans la collection Les cahiers rouges (Grasset), n'hésitez pas. Bon week-end.

Écrit par : Tania | 11/01/2014

Écrire un commentaire