Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/05/2013

L'âge du silence

« Un matin, alors qu’elle fouillait dans les caisses, elle découvrit l’exemplaire moisi de L’histoire de l’amour. Elle n’avait jamais entendu parler du livre, mais le titre attira son attention. Elle le mit de côté et, un jour où il y avait peu de clients, elle lut le premier chapitre, intitulé « L’âge du silence ».

Le premier langage des humains était fondé sur les gestes. Il n’y avait rien de primitif dans ce langage qui coulait des mains des hommes et des femmes, rien de ce que nous disons aujourd’hui qui n’aurait pu se dire à l’aide de l’ensemble infini de gestes possibles avec les os minces des doigts et des poignets. Les gestes étaient complexes et subtils, ils nécessitaient une délicatesse de mouvement qui depuis a été complètement perdue. 

Pendant l’âge du silence, les gens communiquaient davantage, et non pas moins. La simple survie exigeait que les mains ne soient presque jamais au repos, et ce n’était que durant le sommeil (et encore) que les gens cessaient de se dire des choses. »

Nicole Krauss, L’histoire de l’amour 

Krauss 2 couvertures.jpg



Commentaires

Parfois les gestes disent tellement plus que les mots ...

Écrit par : Pâques | 14/05/2013

J'ai appris la Langue des Signes Française et ta présentation de ce livre a pour moi un écho particulier.
Les mains sont magiques et merveilleuses elles allient ... le geste à la parole.
Merci Tania et bonne soirée.

Écrit par : sable du temps | 14/05/2013

Intéressante réflexion sur la communication. Pourquoi ne pourrait-on avec les signes manuels, manifester des notions complexes, symbolisation,humeurs, "accent", etc...

L'avantage du langage parlé est qu'il est perçu sans la vue.

Écrit par : christw | 15/05/2013

@ Pâques : Tellement plus... et parfois seul un geste peut le dire.

@ Sable du temps : Formidable, j'imagine que cet apprentissage fait redécouvrir l'art de communiquer. Bonne journée, Sable.

@ Christw : Parler/écouter, lire/écrire, montrer/regarder... Que de moyens à notre disposition dont nous n'apprécions pas toujours la richesse !
Il y a d'autres passages, dans ce roman, du livre éponyme, d'autres images comme l'usage autrefois d'"un morceau de ficelle afin de guider les mots qui sinon auraient pu vaciller avant d'atteindre leur destination."

Écrit par : Tania | 15/05/2013

Ce texte me fait penser à l'extraordinaire langage des signes que j'aimerais bien apprendre. Je le trouve si expressif, si engageant en quelque sorte. Impossible de lui résister me semble-t-il. Un vieil instinct ?

Écrit par : Annie | 16/05/2013

J'avoue n'en connaître qu'un seul geste, celui d'applaudir en agitant les mains en l'air - ce que j'ai pu observer un jour au théâtre lors d'une représentation avec traduction simultanée - et c'était très expressif, en effet.

Écrit par : Tania | 16/05/2013

Les commentaires sont fermés.