Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/04/2013

Dans le jardin

« Dans le jardin, de temps à autre, Enjo voyait passer l’homme aux tempes grises, une bêche sur l’épaule ou un éventail à la main. Elle ne lui avait encore jamais adressé la parole et celui-ci semblait l’éviter, arborant un sourire contrit lorsque leurs itinéraires malgré tout se croisaient. Son livre tombé sur les genoux, délaissant les dragons et les princes, c’est d’une attention soutenue qu’elle l’observait alors qu’il taillait un arbre avec une application d’orfèvre, ou agençait des pierres comme s’il s’agissait d’ossements d’un dinosaurien. Il y avait dans ses gestes toute l’étrangeté de la constance. »

Hubert Haddad, Le peintre d’éventail 

haddad,le peintre d'éventail,roman,littérature française,japon,haïku,peinture,éventail,jardin,paysage,art,vie,mort,culture
Maison de thé dans le jardin aux azalées 
Yoshida Hiroshi, 1876–1950 © Museum of Fine Arts Boston

 




Commentaires

L'étrangeté de la constance, magnifique, qui fait oublier les princes et les dragons. Un passage vraiment très beau.

Écrit par : christw | 10/04/2013

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette expression, merci d'apprécier ce passage. Bonne journée.

Écrit par : Tania | 10/04/2013

où qu'on le prenne ce livre est un petit trésor !

Écrit par : Dominique | 10/04/2013

Répondre à ce commentaire

Oh oui, il y a l'embarras du choix, tu as raison.

Écrit par : Tania | 10/04/2013

l'étrangeté de la constance, voilà une expression qui me semble étrange... ;-)
la constance ne serait donc pas dans la norme?
(j'aime cet extrait, il donne envie de se faire son film dans la tête et de continuer l'histoire :-))

Écrit par : Adrienne | 10/04/2013

Répondre à ce commentaire

Pourquoi cette étrangeté ? Peut-être aux yeux d'une jeune femme que cette patience jardinière étonne ? que ces gestes justes fascinent ? Peut-être parce que notre époque est à l'impatience, à la rapidité, au changement ?
L'expression me plaît justement pour l'éclairage inattendu qu'il apporte à ce mot, "constance", à cette qualité si précieuse, pour les interrogations qu'elle suscite.

Écrit par : Tania | 10/04/2013

Un romancier délicat que j'aime beaucoup. Il a habité Villerville, près de Trouville à une certaine époque, et je l'avais rencontré à plusieurs reprises. Un homme très discret.

Écrit par : Armelle B. | 18/04/2015

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de délicatesse, en effet. Merci de me signaler si vous avez écrit à propos de ces rencontres.

Écrit par : Tania | 27/04/2015

Écrire un commentaire