Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/12/2011

Mobile

nys-mazure,singulières et plurielles,Nancy Vuylsteke de Laps, Le chemin,Rêve,littérature française,sculpture Nancy Vuylsteke de Laps, Le chemin

 

 

Une femme en marche. Un souffle l’amorce et la voici allante entre les haies, les hommes, les dieux. Regards dans son sillage. Des mains. Voudraient la retenir, la séduire, l’arrimer. Elle en flèche. Echappée, irritante. Ne veut plus se prêter ni leurrer ; donner prise aux ruses, aux démesures. Intrépide, elle court plus loin que ce lopin perclus. Pulvérise l’attente. Grand soleil des eaux.

 

Colette Nys-Mazure, Singulières et pluriellesnys-mazure,singulières et plurielles,poésie,littérature française,belgique,femmes,culture

Photos Nancy Vuylsteke de Laps, par courtoisie de l’artiste.
Exposition à la Galerie Pascal Janssens (Gand) à partir du 28 janvier 2012.

 

 

Commentaires

Malraux (et oui) :
- "Les femmes ne cherchent pas à construire leur statue..."

Écrit par : JEA | 20/12/2011

Ces étonnantes sculptures m'ont toujours interpellé ,comme des "écorchées" , des femmes ,des hommes en devenir ... pas terminé(e)s ! Sortir de son enveloppe , tracer son chemin ,s'envoler , courir ,pour finalement retourner vers la terre , celle qui nous a créée .

Écrit par : gérard | 21/12/2011

...ou plutôt "créé(e)s" !

Écrit par : gérard | 21/12/2011

vraiment belles statuettes, leur mouvement est naturel, on a l'impression qu'elles vont se mettre à courir ou marcher :)

Écrit par : niki | 21/12/2011

@ JEA : Je ne m'attendais pas ici à Malraux, c'est vrai !

@ Gérard : Le "pas fini" en sculpture, Rodin déjà lui a ouvert la voie - et vous en donnez une belle interprétation, Gérard.

@ Niki : Plus d'un mètre quatre-vingts, ce n'est pas une statuette, c'est un "Rêve" grandeur nature, Niki. J'espère pouvoir les apprécier de visu à Gand.

Écrit par : Tania | 21/12/2011

Le chemin: démesure du pied et de la jambe qui le prolonge. Adhérence à la terre.

Écrit par : la bacchante | 22/12/2011

@ La Bacchante : La terre comme appui, tout au long du chemin. Bonne journée à toi, bonne traversée...

Écrit par : Tania | 22/12/2011

les photos ne donnent pas la dimension réelle aux sculptures. courez voir ses futures expos. le chemin vous émeut aux larmes.... tout en mouvement? statique? à chacun son chemin... vous ne pouvez rester insensible.

Écrit par : sonia | 25/12/2011

@ Sonia : Vous avez raison, Sonia, les sculptures échappent au format photographique. Tourner autour, regarder comment y joue la lumière, ressentir sa présence, oui ! (Et c'est vrai pour toute oeuvre d'art.)

Écrit par : Tania | 26/12/2011

Les commentaires sont fermés.