Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/11/2011

Arbres

prévert,quand l'homme de lettres dit,arbres,poésie,littérature française,parc josaphat,automne,culture

Quand l’homme de lettres dit

qu’il couche quelque chose par écrit

et répète qu’une fois encore

il va jeter une idée sur le papier

qu’il la rejette de sa tête

de sa corbeille à idées

Et puis

comme les chats noirs d’aujourd’hui

et des siècles passés

qu’il ronronne un instant

et s’endorme en rêvant

sur le papier couché

et qu’il entende

l’éclat de rire de la forêt

à qui on demande ses papiers

 

Oui qu’il entende

les arbres de cette forêt

clignant des feuilles

et déclinant leur pedigree

 

Jacques Prévert, Arbres (Gallimard, 1976)

 

Commentaires

J'ai habité un arbre belge. L'eau était gratuite et vivifiante. Notre facteur s'est suicidé quand la commune a été fusionnée avec une big localité. Celle-ci nous a taxés au nombre de robinets... L'arbre a perdu ses racines.

Écrit par : JEA | 22/11/2011

Répondre à ce commentaire

Avant d'arriver à Jacques Prévert, j'ai pensé que ce texte-poème était de Raymond Devos...étrange, non?
L'arbre de la photo est si majestueux, tout en mouvement, superbe!

Écrit par : colo | 22/11/2011

Répondre à ce commentaire

"C'est l'hiver les arbres sont en bois" Jules Renard
Les arbres font le contraire des humains , quand l'hiver arrive ils se déshabillent !

Et les hommes tous les ans en abattent des millions juste pour en faire de la pâte à papier qui deviendra journaux ,revues,comptes d'apothicaires qui disparaîtront dans les corbeilles de l'oubli déjà beaucoup trop pleines.
Mais on aura beau planter ces feuilles ,jamais un arbre ne pourra repousser !
Seuls les livres ,les carnets d'écoliers et les journaux intimes ont des feuilles persistances .

Écrit par : gérard | 23/11/2011

Répondre à ce commentaire

@ JEA : Mais pas ses racines immatérielles ?

@ Colo : Nous avons fait connaissance en traversant un parc, son geste a répondu au bonjour des passantes. Bonne après-midi, Colo.

@ Gérard : Quant aux blogs sans papier ni encre, confiés à la fée électricité, quelles corbeilles les recueilleront ?

Écrit par : Tania | 23/11/2011

Répondre à ce commentaire

J'espère que le votre ( de blog) Tania durera longtemps . Car il nous est aussi indispensable que le coup de main qu'on donne à un ami , à un voisin . Mais il s'étiolera bien sûr ,tout doucement , en même temps que les corbeilles virtuelles de nos disques durs ( de la feuille) !
Quand à la fée électricité elle a déjà beaucoup à balayer devant sa porte et ne sait plus quoi faire de tous ses poisons radioactifs qui s'entassent dans des bidons scellés au fond de galeries souterraines et qui malheureusement , eux ,ne périront jamais !
Vivent les "sans-papiers" !

Écrit par : gérard | 23/11/2011

Répondre à ce commentaire

@ Gérard : Merci beaucoup, Gérard.

Écrit par : Tania | 24/11/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire