Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/05/2011

La tâche du poète

Pause mallorquine / 6    

Ecrire lentement
– traits blancs sur un fond noir – ,
sur le papier bruyant
des mots de grand silence.
     

Promptement, fracasser
– en traits rouges de sang –
des silences douteux
avec des mots qui crient.

Majorque Bougainvillée.jpg

La tasca del poeta

Escriure a poc a poc
– traços blancs sobre negre -,
al paper de la fressa,
paraules de silenci. 

De pressa, esbardellar
– traços vermells de sang –
tèrbols silencis còmplices
amb paraules de crit.

Narcis Comadira

Commentaires

Cocteau :

- "Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi."

Écrit par : JEA | 18/05/2011

Tâche et taches d'encre...

Étrange transformation de "silencis còmplices" en "silences douteux", non?
L'ensemble est bien joli ce matin, merci!

Écrit par : Colo | 18/05/2011

Cette poésie me plait beaucoup, j'ai fait une petite recherche sur le site des éditions de l'amandier qui le publie, sais tu de quel recueil ce poème est tiré ?

Écrit par : Dominique | 18/05/2011

@ JEA : Comme les fleurs, peut-être ?

@ Colo : Un silence complice, c'est tellement mieux. Très bonne journée à toi.

@ Domininique : Je l'ignore. Dans "Les Poètes de la Méditerranée", le copyright renvoie aux Editions 62, S.A. et à la traductrice Denise Boyer. La notice biographique mentionne "En quarantaine" suivi de "Usufruit" (2006, en traduction française) et "Formes de l'ombre. Poésie (1966-2002)" (2003, en catalan).

Écrit par : Tania | 18/05/2011

Passer du silence au fracas et rien qu'avec les mots sur papier... tout un art!

Écrit par : MH | 18/05/2011

@ MH : "Le poète est à la fois le plus solitaire et le moins solitaire des hommes." (Ramuz)

Écrit par : Tania | 18/05/2011

Les commentaires sont fermés.