Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/01/2011

Pourquoi lisons-nous

« Pourquoi lisons-nous, sinon dans l’espoir d’une beauté mise à nu, d’une vie plus dense et d’un coup de sonde dans son mystère le plus profond ? L’écrivain peut-il isoler et rendre plus vivace tout ce qui dans l’expérience engage le plus profondément notre intelligence et notre cœur ? L’écrivain peut-il renouveler notre espoir de formes littéraires ? Pourquoi lisons-nous, sinon dans l’espoir que l’écrivain rendra nos journées plus vastes et plus intenses, qu’il nous illuminera, nous inspirera sagesse et courage, nous offrira la possibilité d’une plénitude de sens, et qu’il présentera à nos esprits les mystères les plus profonds, pour nous faire sentir de nouveau leur majesté et leur pouvoir ? »

 

Annie Dillard, En vivant, en écrivant 

Willy Van Riet (1882-1927) Aux pays des rêves.jpg

Willy Van Riet (1882-1927) Aux pays des rêves

Commentaires

Lezen laat zoveel over aan de eigen fantasie, hoe jij specifiek het verhaal voorstelt, dat maakt het zo boeiend.
Fijn weekend,
grtjs

Écrit par : Vanessa | 22/01/2011

Répondre à ce commentaire

"beauté mise à nu, vie plus dense, coup de sonde dans son mystère le plus profond", certainement et aussi la fréquentation d'un être qui se présente à nous au meilleur de lui-même avec qui nous pouvons dialoguer sans l'importuner, sachant que c'est lui qui a le premier et le dernier mot. Je découvre également Willy Van Riet. Merci Tania

Écrit par : Zoë Lucider | 22/01/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,

Merci de me faire découvrir un nouvel auteur et une nouvelle peinture.

A bientôt

Écrit par : karine | 22/01/2011

Répondre à ce commentaire

Des lecteurs (masc. gram.) sont parfois des explorateurs échappant aux lois de la pesanteur, aux horloges, au métro au boulot et au dodo, aux feuilles de choux ainsi qu'à celles des impôts, (presque) aux lois des marchés, aux cages et autres pièges liberticides, aux humeurs de la météo et aux tumeurs des rumeurs...

Écrit par : JEA | 22/01/2011

Répondre à ce commentaire

@ Vanessa : Dag, Vanessa. Ook zo, denk ik, voor de fotograaf die het wereld laat zien, nee ? Regen op Brussel deze morgen, maar laten we hopen...

@ Zoë Lucider : Très juste. Dialoguer sans importuner, être à l'écoute et tout de même oser le désaccord, un boulot très humain. Merci de votre passage.

@ Karine : Il y a tant à découvrir, une vie n'y suffira pas. Bon dimanche, Karine.

@ JEA : Et aussi aux salles d'attente, au bruit télévisé... Vos énumérations sont toujours tentantes.

Écrit par : Tania | 23/01/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire