Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2010

Feuillage du coeur

Symbolisme - Mellery - Eglantier.JPG

Xavier Mellery, L’Eglantier, 1895, Musées royaux des Beaux-Arts, Bruxelles © MRBAB, 2010


Sous la cloche de cristal bleu

De mes lasses mélancolies,

Mes vagues douleurs abolies

S'immobilisent peu à peu:

 

Végétations de symboles,

Nénuphars mornes des plaisirs,

Palmes lentes de mes désirs,

Mousses froides, lianes molles.

 

Seul, un lys érige d'entre eux,

Pâle et rigidement débile,

Son ascension immobile

Sur les feuillages douloureux,

 

Et dans les lueurs qu'il épanche

Comme une lune, peu à peu,

Elève vers le cristal bleu

Sa mystique prière blanche.

 

Maeterlinck, Serres chaudes


(cf. Le Symbolisme en Belgique, MRBA, Bruxelles)

Commentaires

Parfaite adéquation entre le poème et l'oeuvre. Je ne connais quasiment pas Maeterlinck le poète, je vais creuser la piste et voir ce que je peux trouver.

Écrit par : Aifelle | 19/05/2010

Parfaite adéquation entre le poème et l'oeuvre. Je ne connais quasiment pas Maeterlinck le poète, je vais creuser la piste et voir ce que je peux trouver.

Écrit par : Aifelle | 19/05/2010

l'Eglantine fut l'un des dernier journaux belges dans lesquels j'écrivis
depuis, tous ont disparu
sans relation de cause à effet, murmure ma "bonne" conscience...

Écrit par : JEA | 19/05/2010

Une belle alliance qui me donne envie d'aller fouiller dans mes livres de poésie

Écrit par : Dominique | 19/05/2010

@ Aifelle : "Serres chaudes" et "Quinze chansons" sont disponibles en Poésie/Gallimard - Maeterlinck est le seul écrivain belge à avoir obtenu le Nobel de littérature (en 1911).

@ JEA : L'Eglantine est fleur de poète - quel beau nom pour un journal. Nous en direz-vous davantage ?

@ Dominique : Pour en ramener une brassée de mots ? Merci, Dominique.

Écrit par : Tania | 20/05/2010

L'Eglantine, fleur aussi du 1er mai avant d'en être écartée par le brin de muguet, fut un hebdo éphémère rédigé par quelques rescapés d'une presse francophone sur l'autoroute des fusions ou des disparitions.
Ce n'est plus du passé mais du trépassé.

Écrit par : JEA | 20/05/2010

Les commentaires sont fermés.