Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/12/2009

A des amis perdus

P1030667 carré.jpg

 

Vous étiez là je vous tenais

Comme un miroir entre mes mains

La vague et le soleil de juin

Ont englouti votre visage

 

Chaque jour je vous ai écrit
Je vous ai fait porter mes pages

Par des ramiers par des enfants

Mais aucun d'eux n'est revenu

 

Je continue à vous écrire

Tout le mois d'août s'est bien passé

Malgré les obus et les roses

Et j'ai traduit diverses choses 

En langue bleue que vous savez

 

Maintenant j'ai peur de l'automne

Et des soirées d'hiver sans vous

Viendrez-vous pas au rendez-vous

Que cet ami perdu vous donne

En son pays du temps des loups

 

Venez donc car je vous appelle

Avec tous les mots d'autrefois

Sous mon épaule il fait bien froid

Et j'ai des trous noirs dans les ailes

 

 

René Guy Cadou (1920 - 1951), Lettre à des amis perdus  (Pleine poitrine , 1946)

Commentaires

La place vide de l'homme qui était seul sur le banc, dans la froidure. Les mots et l'image. Superbe!

Écrit par : colo | 26/12/2009

"Et j'ai des trous noirs dans les ailes"... des mots qui touchent en pleine poitrine !

Écrit par : claire | 26/12/2009

Quel beau poème … mais si triste … complainte aux amis perdus … leur visage englouti par la vague et le soleil de juin, d'août, d'automne… nostalgie des amis qui n’ont pas répondu et à qui on écrit toujours …ce sera l’hiver triste sans eux … vont-ils rejoindre dans le souvenir ceux qui ne sont plus ?

Écrit par : doulidelle | 26/12/2009

J'aime cette tristesse. Ce poète est mort à 31 ans, plus jeune que Rimbaud.

Écrit par : Damien | 26/12/2009

Je découvre ce poème! Je l'aime vraiment beaucoup.

Écrit par : Mango | 31/12/2009

Les commentaires sont fermés.