Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/12/2009

Petits matins

« Tôt le matin, la cuisine m’appartenait exclusivement. Je faisais le thé. Je disposais sur la table le nécessaire du petit déjeuner, sans cesser de parler tout seul. Avec moi-même, ou avec d’autres : mon père, ma mère, mes professeurs, ma tante ou ma grand-mère. Les personnages de mes petits matins étaient comme j’aimais qu’ils fussent : mon père courtois et affable, ma mère riant tout le temps, mes professeurs indulgents. Ma tante et ma grand-mère éprouvaient pour ma mère de l’affection. Moi, j’avais des réponses justes et raisonnables pour chacun. »

Zoyâ Pirzâd, Un jour avant Pâques

Maamoul de Pâques sur Paperblog.jpg

 

Commentaires

Se parler seul, c'est aussi inviter les matins à ne pas être trop mesquins, avec l'espoir que les oiseaux prennent moins l'air absents, que les nuages cessent de se défiler devant vous, que les déroutes des routes soient moins systématiques et que le facteur partage votre café...

Écrit par : JEA | 01/12/2009

@ JEA: le facteur est venu déposer votre petit gateau de mots près de ma tasse de thé, dans la rue résonne le brouhaha des élèves qui arrivent à l'école d'en face.

Écrit par : Tania | 02/12/2009

... et vos billets Tania, JEA en sont aussi !

Écrit par : claire | 02/12/2009

Privilège de celui qui se lève, tôt matin, c’est aussi de préparer une table accueillante, quelques fleurs, une jolie vaisselle, un peu de musique pour dérider celle ou ceux qui vont « descendre » avec leurs petits travers et l’humeur sombre d’une mauvaise nuit …

Écrit par : doulidelle | 02/12/2009

Plaisirs de la solitude pacifique de l'aube. J'adore...avec du café et sans le facteur.

Écrit par : colo | 02/12/2009

Un café devant les nouvelles, quand tout est noir dehors. Avant je détestais les matins parce qu'ils couvaient de mauvaises augures, mais maintenant que j'aime mon temps, je les couve avec délice.

Écrit par : Damien | 02/12/2009

Les commentaires sont fermés.