Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2009

Omnivalence

« De plus, Sobral venait de publier Ce pouvoir qui nous enivre, exercice d’abjection salutaire où un écrivain domestique éprouve, à 55 ans (sic), sous le nom de liberté d’esprit, une sorte de mélancolie à avoir servi avec platitude tant de maîtres. La servilité et la versatilité s’y voyaient ainsi délivrer d’un même mouvement leurs lettres de noblesse.

Mais enfin, même de mon point de vue, la venue à Bruxelles de Rainier Sobral c’était mieux que rien. Une fois Revel écarté pour crime de libéralisme, il n’y avait pas un choix infini. Debord suicidé, Sollers trop cher, Eco trop compliqué, Levi-Strauss intransportable, Derrida empêtré dans son parapluie : tous genres confondus, l’omnivalence intellectuelle est rare, et on prend ce qui se trouve.
Du moins Sobral, académicien dans l’âme, ne songerait pas à s’étonner de la naïveté de nos rites. »

Luc Dellisse, Le Royaume des ombres

Atomium de Bruxelles.JPG

Commentaires

Orages violents et fréquentes coupures de courant ici depuis 10 jours. Je te lirai tranquillement dès que "Le Royaume des ombres" se sera dissipé. Bonne journée, besos.

Écrit par : colo | 23/09/2009

;-)) il y a une bombe sur pattes dans l'atomium ?

Écrit par : claire | 23/09/2009

Les commentaires sont fermés.