Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/09/2009

Les bancs verts

« Il ne mit que quelques minutes pour arriver au parc. Il entra par la grille couverte de vigne vierge, et longea le quai récemment élargi et bordé de briques de couleur.

Il fut déçu de ne pas trouver où s’asseoir. Une rangée de bars et de cafés semblait avoir surgi du jour au lendemain le long de l’embarcadère, sorte de boîtes d’allumettes gigantesques aux murs de verre éblouissants au soleil.
Ce n’était pas une mauvaise idée de doter le parc d’un café avec vue sur la rivière, mais une telle quantité ne laissait plus de place pour les bancs verts autrefois si familiers. En regardant à travers la vitre, il ne vit qu’un couple d’Occidentaux qui bavardait à l’intérieur. Le prix indiqué sur le menu était exorbitant. Chen pouvait encore se le permettre, mais les autres ? »

Qiu Xialong, La danseuse de Mao

Shanghai, la promenade du Bund.jpg

Commentaires

Coucou, ça faisait longtemps ! Quand aurai-je le temps de lire votre blog à mon aise ? Avez-vous lu Millénium (demande celle qui ne lis pas de polars non plus)?

Écrit par : So | 15/09/2009

A Hanoi, il y a un lac à côté du jardin zoologique qu'enjambe un pont rouge, vaguement illuminé la nuit. Il y a plein de bancs, un peu écaillés, très prisés des jeunes amoureux. Ils s'y embrassent pudiquement, uniquement la nuit. Ils sont peu à peu remplacés par des jeunes en motos qui utilisent leurs engins pour aussi s'embrasser. Les temps changent, mais les émois des premiers bécots sont toujours attirés par la nuit, les étoiles et les bancs.

Écrit par : Damien | 15/09/2009

Chère So, non, je n'ai pas lu Millenium. Bonne rentrée en Grèce.

Merci, Damien, pour ce pont rouge d'Hanoi et la belle évocation des bancs publics et plus si affinités.

Écrit par : Tania | 16/09/2009

Les bancs verts, c’était chez nous aussi, le refuge des passants … mais surtout des « vieux qui caquettent » … des jeunes qui « s’ennuient » et « braillent » et … des clochards qui dorment, un bonnet crasseux sur le nez …

Écrit par : doulidelle | 16/09/2009

Oui, Doulidelle, il y avait (a encore?) des enfants qui les transforment en cabanes ou en routes pour leurs camions chargés de cailloux et de terre sale, qui "visent" irrémédiablement avec leur ballon l'adulte qui aspire au repos...Un incontournable lieu de rendez-vous ces bancs verts ou bruns!

Écrit par : colo | 16/09/2009

Les commentaires sont fermés.