Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2009

Dire

« Sitoé, mon envie de dire correspond à une fureur de vivre ma vie. Il me semble que ce dire m’arrache à la solitude. La manière dont fut honorée la dette de Karl Kiribanga Ebodé méritait des éclaircissements. En restituant les différents épisodes de son règlement, j’ai voulu transmettre aux vivants non seulement l’histoire d’une bande d’amis, mais aussi l’aventure collective, les traumatismes individuels qui ont précédé ou accompagné l’indépendance du Pays des Crevettes. »

 

Eugène Ebodé, La transmission 

Ebodé La transmission.jpg

Commentaires

Dire et Rire... les plaisirs "miniscules" cfr l'excellent interview que reprend le lien, merci !

Écrit par : claire | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

0n est interpellé par « la fureur de vivre » d’Eugène Ébodé, obsédé par la dette de son père dont il ne se libérera que par épisodes tout en transmettant aux vivants son histoire …et solidaire quand il dit que son envie de dire correspond à une fureur de vivre sa vie … et que ce dire l’arrache à la solitude du camerounais qui endure les traumatismes de l’indépendance …

Écrit par : Doulidelle | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

N’ayant pu défendre mon point de vue d’une manière circonstanciée au blogs précédent, j’invite Claire et ceux qui partagent son point de vue à me joindre sur mon blogs : « philippemailleux.blogs.lalibre.be/ ». Je viens d’y placer une justification de la position que j’ai défendue il y a 50 ans (et depuis lors) quand je me passionnais pour les arts en général et la peinture en particulier, ... je reconnais que cette position peut être sujet à controverses ...

Écrit par : Doulidelle | 08/07/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire